Xcalak

Spread the love

Presque 10h, le temps commence à changer c’est donc sans regret que nous quittons cette magnifique lagune de Bacalar. Direction Xcalak, un petit village perdu entre la baie de Chetumal et la mer Caraïbe, en frontière avec le Belize. Non non nous ne faisons pas complètement demi tour mais un peu quand même. Pour y parvenir nous devons d’abord prendre un combi pour Mahahual. Une chance il reste deux places pour un départ imminent. La pluie nous rattrape, le ciel couvert n’engage pas à une visite de Mahahual. Il existe deux bus par jour pour rallier notre bout de brousse et le prochain est dans 6h. Alors ce sera un taxi avec Roberto qui va nous conduire pour les cinquante prochains kilomètres. Heureusement que le taxi est bon marché au Mexique. Nous voilà arrivées à destination superbement bien accueillies par Eduardo. Nous sommes les seules clientes de l’hôtel ce qui nous permet d’être surclassées dans la chambre vue sur mer dont la climatisation ne fait pas de bruit. C’est gentil mais nous ne n’utilisons jamais. Le temps couvert est plus propice à la découverte qu’à la baignade mais comme la voiture de golf est déjà louée, nous changeons de programme et Richard le capitaine nous prend devant la chambre à 14h30. Vite il est temps de déjeuner pour ne pas partir le ventre vide. Ça sent bon le beurre aillé dans le restaurant alors ma foi des crevettes dedans c’est une bonne suggestion. Hop en accéléré nous engloutissons ces excellentes crevettes. Je crois que l’on fait une cure. Retour à la chambre pour attraper masque, palme et tuba et nous n’avons plus qu’à sauter dans le bateau. Et puisque les couleurs ne sont pas dehors nous sommes allées les chercher en dessous. Nous sommes toujours au niveau de la grande barrière de corail mais elle est bien mieux conservée qu’au Belize. Un régal ces baignades dans une mer cristalline. Retour à près de 18h, le temps de se changer il faut déjà repartir dîner; c’est que nous nous sommes déjà fait avoir hier soir en arrivant trop tard pour le service. Alors méfiance, même si j’ai ma réserve de petits biscuits au chocolat… En y pensant ils vont me manquer ceux-là car en France ils n’existent pas. Sur les conseils de l’épicier, nous nous retrouvons dans un bouiboui de spécialités mexicaines absolument délicieuses. Je pense que nous tenons notre cantine pour demain. Voilà une belle journée qui s’achève là. Je vous écris sur une chaise, puisque j’ai plié mon hamac, face à la mer sous un ciel divinement étoilé. Et pour la énième fois je me dis, on n’est pas mal! Et pour compléter le tableau, la lune se lève en face de moi enfin de nous car Martine vient de me rejoindre en laissant la porte fenêtre se refermer. Nous voilà obligées de réveiller Eduardo qui du coup est resté papoter une heure après nous avoir délivré la chambre. A présent un bateau de croisière prend place dans le paysage et nous ravit d’avoir choisi ce petit coin plutôt que la grande plage de Mahahual car demain nous aurions eu 5000 nouveaux copains de baignade. Oufff…
Excellente journée à tous. Nous, demain, nous découvrirons si nous avons des talents de conduite de voiturette de golf…

Une réflexion sur « Xcalak »

  1. Les poissons “en couleur” sont magnifiques 🙂 mais on dirait que certains sont transparents ! Vous avez passez votre temps SOUS l’eau aujourd’hui alors ? !!!
    Hier votre expédition Daniel m’a fait bien plaisir, au moins vous en avez vu un de près et bien soigné !
    Aujourd’hui nous avons presque eu du beau temps mais il y avait du vent par contre ! Mais le soleil a fait du bien au moral !
    Bisous mes globe-trotteuses 🙂

Les commentaires sont fermés.