COBA

Spread the love

Le programme d’aujourd’hui est bref mais dure quatre heures de marche dont deux avec un guide dans les magnifiques ruines de Coba. Coba signifierait en Maya, “eaux vives” et c’est aux cinq cénotes qui baignent la région que la cité doit son nom. Coba, dont l’ensemble s’étire sur presque 70 km2, peut donc être classée parmi les plus grandes villes mayas de la période classique. De nombreux sacbes, chemins blancs en Maya, reliaient les différents sites entre eux. Les traces sur 100km de celui qui conduit à Chiken Itza sont toujours bien visibles. Nous avons révisé le système de calcul en base 20 maya et reçu des informations complémentaires qui parfois sèment le trouble avec ce que nous connaissions déjà. Pas très au point les guides ! ils doivent arranger à leur sauce les informations dont ils disposent. La pyramide Nohoch mul de 42 mètres qui tient sa place de deuxième plus haute du Yucatan n’est pas si difficile à gravir mais sous un soleil de plomb cela devient vite une belle épreuve sportive. A son sommet les trucs colorés qui ressemblent à des pieds au plafond représentent deux Dieux plongeants. Où ? Je ne sais pas. Le site contient deux magnifiques jeux de balles, les plans sont inclinés et pour atteindre les anneaux les joueurs grimpaient au mur. Pour mémoire, car nous en avons parlé il y a deux mois déjà, les vainqueurs étaient décapités. L’honneur de mourir pour être réincarné leur revenait. Nous sommes un peu décalées, il est près de 17h quand nous envisageons une escale bouiboui pour déjeuner et boire une corona. Mais à Coba nous avions commencé la cure antivirus avec le redbull maya. Il s’agit d’un jus de fruits frais de mangue, orange et ananas auquel du miel et de la propolis sont ajoutés. Pour le moment le Mexique reste un des seuls pays latino à occulter le coronavirus. Cela nous arrange car en Argentine les gringos, c’est nous, n’ont plus le droit de monter dans les bus collectifs et sont regardés comme des pestiférés. Enfin les choses devraient évoluer car le guide nous a dit que tous les sites archéologiques allaient être fermés à partir du 21 mars. Pour le moment nous décollons toujours de Cancun via Montréal mercredi. J’ai remplacé l’aspirine par du doliprane et visiblement ce soir cela va mieux que ce matin. Ou bien ce sont les antibiotiques qui commencent à agir. Je me dis que j’ai dû choper la dengue dont les moustiques étaient porteurs au Belize, Martine dit non parce que je mange trop. Enfin, l’important c’est d’être à 37° dans trois jours, pour le moment ce n’est pas gagné je suis en pleine forme quand je stagne à 38.
Excellente journée à tous et ne vous jetez pas sur les rouleaux de papier toilette ! Vu d’ici c’est drôle et pathétique le comportement des gens.
A bientôt pour la course au PQ. LOL

Une réflexion sur « COBA »

  1. Ah ! Heureusement que vous marchez un peu parce que avec tous les délicieux plats que vous ingurgitez, c’est sur que les vêtement vont devenir un peu juste ! Vous avez grimpé toutes ces marches ??? Il y en a combien ? Et puis ça fait bizarre de voir du monde sur les photos…
    Profitez bien de vos baignades mes cocottes ! ici 4° ce matin mais grand SOLEIL ! Je peux vous dire que ça remonte le moral de le voir 🙂
    Plein de gros bisous mes vagabondes 🙂

Les commentaires sont fermés.