Aurevoir la Chine !

Les deux derniers jours ou plus exactement les deux dernières demie journées, les autres moitiés ayant été consacrées à bavarder à l’auberge, nous visitons des quartiers de Shanghai. Aujourd’hui, vendredi, nous avons promené nos parapluie à Qibao. 2km carré de vielle ville construite à l’époque des Cinq Dynasties (il y a environ 1000 ans).
En chinois, « Qibao » signifie « sept trésors » et la ville a été ainsi nommée à cause d’une légende qui raconte que sept trésors entouraient la zone : Un lotus d’or gravé des écrits d’une concubine impériale au 10ème siècle, un arbre magique remontant à mille ans, une grosse cloche, un bouddha, un coq d’or, des baguettes et une hache de jade. À présent, ce sont des ruelles envahies d’artisanat et de points casse croute. Vue la météo nous finissons notre visite dans un super restaurant spécialisé en pot chaud c’est-à-dire l’espèce de fondue avec trois bouillons différents, des légumes et de la viande. Enfin la viande ultra fine mélangée à je ne sais quoi, si nous n’avions pas commandé du poulet, je défie quiconque qui n’est pas chinois de reconnaître le produit. Mais l’important c’est que c’était excellent. Les valises sont bouclées et impossible de me rappeler où se trouve l’appareil pour transférer les photos. Alors, pour finir, une petite rétrospective de notre voyage en Chine. Et à la une, le maglev, train à sustentation magnétique qui va nous conduire à l’aéroport à 431km/H.
Nous prenons l’avion cette nuit et ok nous conservons nos potes parapluies chinois puisque le printemps vient de quitter la Bretagne.
Merci d’avoir suivi notre voyage et promis, l’année prochaine nous vous emmènerons au soleil.
A bientôt sur aventuretdm.com pour de nouvelles découvertes.
En attendant, rendez-vous à la cabane de la mouette à Doëlan, le plus beau des ports français.

Ps : encore une frayeur hier soir à minuit quand j’ai voulu enregistrer nos billets de retour. La compagnie Lufthansa ne passe pas en Chine. Heureusement que nous avons pu nous faire enregistrer depuis la France. Merci l’informatique