Street art à Holbox

Notre escapade Holbox tire à sa fin, finalement je commençais à me plaire dans ce petit village. Le salut du vendeur de tacos, les blagues de notre serveur de plage et le cynique mais sympathique dueño des transats vont me manquer. Le village n’a plus de secret pour nous et toutes ces petites ruelles qui serpentent entre les habitations nous offrent des raccourcis permanents. Enfin surtout pour Martine, moi, je suis. Nous avons lu que les gens du village sont excédés par le nombre de touristes ce que je conçois aisément. Mais, peut-être à cause du calme relatif de l’île, nous n’en avons pas ressenti les effets et chaque autochtone répond avec le sourire à nos saluts.
Aujourd’hui j’ai été privée de hamac… du coup une bonne partie de la journée c’est joué entre natation dans une eau température piscine chauffée et transat à l’ombre. Ça va j’ai survécu. Ceci dit je suis toujours rouge, pas efficace l’ombre.
La suite du programme est établie, ce sera un départ pour El Cuyo par bus, stop ou collectivo nous verrons bien. Le papa de notre charmante hôtesse a failli nous y emmener en bateau mais à cause del Norte, vent du coin, qui vient de se lever, l’accès par la mer est impossible. Cela promet avec le ferry demain !
Bonne journée à tous et ci-dessous quelques exemplaires du street art comme promis.