De Puerto Montt à Puerto Natales en cargo ou l’aventure à 2 à l’heure !

Spread the love

DSC02531 (640x480)Cargo ferry en panne !

De Puerto Montt à Puerto Natales en cargo ou l’aventure à 2 à l’heure !

Nous voilà embarquées ! A première vue nous ne sommes pas nombreux à utiliser le ferry « cargo » pour rallier Puerto Natales. Moins de trente passagers y compris les chauffeurs de camions dont les remorques sont gentiment parquées au sous-sol. Un soleil radieux accompagne notre départ avec un jour et quatre heures de retard ! Les phoques sont de la partie et n’apprécient guère le fait de se trouver délogés de leur bouée afin que nous puissions décrocher les amarres ! Rapidement des coalitions, une française (5 personnes, nous compris), une espagnol (touristes chiliens et chauffeurs), une internationales (italienne, norvégienne, allemande et irlandaise) se forment !!! La première journée s’organise principalement sur le pont et chacun repère rapidement la place de sa cabine, du restaurant et des zones accessibles (somme toute limitées !). Des échanges entre coalitions commencent à s’opérer dès le dîner (ce qui donne lieu à des mélanges de langues tout à fait charmant) puis les cartes de tarot (pour nous), les dés, les dominos et autres jeux prennent place devant bières et bouteilles de vin pour passer la soirée! Un brouhaha de tripot se fait rapidement retentir pour couvrir celui de la télévision allumée depuis le matin et mangée du regard par tous les chauffeurs routiers ! Voilà l’ambiance de cette première journée ! La cabine que nous partageons avec Christine (hollandaise), Barbara (Italienne) et Maité (Espagnol) est plutôt spacieuse et avec nos trois compagnes l’ambiance est totalement détendue et agréable. 7H30 du matin, il semble que l’on s’agite dans chaque petit box autour de moi ! J’ouvre un œil ! Que se passe-t-il ? Martine me répond, Christine pense que la sirène doit nous prévenir qu’il y a quelque chose à voir ! Ah il y a eu une sirène ! Mais il fait noir ! Bon notre équipe de cinq se retrouve sur le pont à chercher les autres ! Personne ! Tout en baillant je me renseigne sur la sirène ! Il s’agit de deux bips, ok le code de mon permis bateau est déjà vieux (dans ma mémoire) mais cela doit signifier une manœuvre pour prévenir les éventuels bateaux de pêche ! Rire général et hop, retour au lit ! 8h pétante, nous faisons face au buffet du petit déjeuner qui ouvre ses portes ! Seuls les chauffeurs sont également ponctuels pour le démarrage du service ! (vous imaginez bien que je vais le rester (ponctuelle) durant toute la traversée !). Côté ambiance, la journée va plutôt ressembler à une succession de siestes en alternance avec les repas et les douches naturelles que nous offre la météo passée au gris ! Le défilé des îles vierges qui composent ces fjords est magnifique et l’on peut y voir de nombreuses cascades qui animent ces lieux austères. La journée est propice aux bavardages et échanges avec tous les passagers. Tout en continuant à bien sympathiser avec Marie-Paule, Christiane et Pierre, je fais la connaissance de Luis (chauffeur routier) et à présent nous disposons de tout son réseau de copains et de leurs camions pour circuler si nous le souhaitons ! Pourquoi pas ! A suivre…  Nous sommes presque au bout du monde et le bateau commence sa traversée du golf de Penas (qui peut rester impraticable pendant des mois !) la lecture de la carte marine, la vision du rien et le gps n’ont pas eu besoin de se manifester pour que l’on réalise notre position ! Le roulis du bateau et la couleur verdâtre qui commençait à s’emparer de nombreux visages nous a très rapidement informé de notre point géographique. La série sieste a alors augmenté sa cadence ! Cette deuxième soirée a permis à Marcello (l’homme qui détient la clé pour accéder aux bouteilles de vin ! Amusant de le chercher partout !) de se reposer ! La répercussion de la houle et des vagues n’a pas calmé notre ardeur pour le tarot mais nous a passé à l’eau sans aucune frustration ! Au petit matin nous avons eu la bonne surprise de nous réveiller au calme, cernés par des montagnes qui nous découvraient leurs cimes enneigées. Comme d’habitude en pôle position, pour le petit déjeuner, la coalition française commence à trouver bizarre cet état stationnaire ! Confortable pour prendre le café mais surprenant ! Hé oui nous apprenons que les filtres du moteur ont absorbé une dose trop importante de « planctons » durant la nuit ! Mais que font les baleines ! Le nettoyage est en cours et peut prendre encore quelques minutes voire quelques heures ! Ce sera la deuxième alternative qui l’emportera avec une journée complète d’immobilisation ! Nous devons à présent passer la zone la plus dangereuse de par l’étroitesse des passages entre les différentes îles et il est impensable pour le capitaine d’entreprendre cette navigation sans un moteur fiable ! Nous partageons son point de vue et nous nous contenterons de contribuer moralement au nettoyage du moteur tout en augmentant le rythme d’aller et retour à la cave de Marcello ! Rapidement la pièce de vie du bateau se transforme en tripot et les parties de cartes endiablées vont animer toutes la soirée ! (découverte du Rami voleur ! Sport ! Tout le monde se lève pour attraper les cartes et se débarrasser des siennes, rapidité d’action, de réflexion et d’intimidation pour être le premier sur le coup sont de mises !) Ce matin toujours en tête au service plateau nous constatons que nous avançons ! Vitesse escargot mais en avant vers les magnifiques paysages qui se resserrent de plus en plus !

DSC02906 (640x480)A l’approche de Puerto Eden (90 habitants, le bureau du parc national, une école et la mer comme seul moyen de communication) le vent et la pluie nous rappellent que nous traversons la Patagonie ! Super nous sommes autorisés à quitter le bord pour visiter le village et en faire le tour (1 heure). Amusant de descendre dans les entrailles du bateau, de le voir s’ouvrir et de grimper dans les barques de pêcheur. Moins drôle de s’assoir dans l’odeur du poisson ! Avec Martine nous adoptons la mode chinoise (gilet de sauvetage) observée aux hilippines (voir Palawan) pour pallier au manque d’étanchéité de nos vestes achetées d’occas à Santiago ! C’est en version life west que nous ferons le tour de l’île. Trois voiliers sont au mouillage et me laissent admirative ! Quelle navigation pour atteindre ce bout de terre au milieu de rien ! Des îles vierges à perte de vue structurées en labyrinthe ! Bravo aux pavillons allemand, hollandais et chilien. Nous regagnons notre bord juste à l’heure pour le déjeuner ! Enfin le temps que notre serveur gérant du buffet assure sa mise en place en quittant sa casquette de guide revêtu pour l’occasion ! (polyvalent les gars sur le bateau !). Une petite visite à la capitainerie (à présent ils nous connaissent, enfin surtout Pierre !). Le commandant vient nous annoncer qu’en effet nous avançons mais lentement pour éviter une nouvelle panne, l’arrivée sur Puerto Natales prévue ce soir se fera demain matin. A Puerto Eden nous avons embarqué une quinzaine de personnes dont les derniers descendants d’une minorité, quelques pécheurs et Hector le responsable du parc national du coin ! (enfin le plus grand du Chili !). Au cours du déjeuner je sympathise avec Hector et rapidement il nous propose d’organiser notre visite du parc de Torres del Paine ! En quelques heures avec Martine nous rallions 6 ou 7 autres personnes à l’aventure ! (Roman et Marc (deux suisse allemand) ; Yoakim (Suédois) ; Andréas (allemand) ; Barbara (italienne) ; Christine (Hollandaise) et peut être Maité (espagnole, si elle se décide pour le camping !)). A présent nous devons attendre l’arrivée demain pour louer le véhicule grand format, le matériel de camping et acheter les vivres ! Départ prévu jeudi à 7h du matin et retour vendredi soir tard (après la rando de huit heures !). Nous bénéficions de notre guide Hector et de son statut de travailleur du CONAF pour atteindre en véhicule un lieu de camping accessible seulement à pied pour les autres (pas de portage !) et surtout de sa connaissance du site pour découvrir en une journée les meilleurs spot accessibles en moins de deux heures de marche. Ensuite au programme une soirée animée et une nuit que l’on espère calme ! (à savoir sans tempête de neige ! pour camper c’est mieux !). Et voilà une nouvelle journée à bord d’Amadéo 1 qui s’achève en rires, promenades sur le pont (brèves pour motif météorologique) et parties de cartes ! Nous apprenons que l’arrivée n’est plus pour demain matin mais demain en début d’après-midi ! Tout va bien, il reste des vivres à bord ! Ce matin la salle est plus calme que d’habitude à l’ouverture ! Serait-ce la résultante des abus de la veille ? Je dis bonjour à mes copains chauffeurs, à Hector déjà sur site et nous apprenons que l’arrivée n’est plus au programme du début de l’après-midi mais à 17h ! Ok il nous reste du temps pour les courses ! Rapidement, Pierre, Christiane et Marie-Paule nous rejoignent. Pas bien : on commence notre journée par un débriefing sur l’état de certains passager sujets à rire ! Je manque de déverser le café contenu dans ma bouche sur la table mais réussit à avaler sans m’étouffer ! C’est mieux pour la discrétion ! Pierre en grande forme poursuit avec humour sa perspicacité d’observation de certains passagers ! Excellent ! Ensuite moins drôle pour eux trois, ils commencent à envisager leur suite du programme en intégrant la perte de trois jours de vacances occasionnées par le retard du bateau et celle de trois nuit d’hôtel de luxe (ballot !)! Nous, on a juste perdu la résa d’une nuit en dortoir ! hihi ! La bonne nouvelle c’est que nous nous donnons rendez-vous le vendredi matin pour effectuer ensemble la grande randonnée ! Super ! Voilà, à présent nous attendons le réseau téléphonique (possible en approche de Puerto Natales) pour commencer à distance la réservation du van et du matériel de camping !). Enfin, nous c’est Hector ! Oui le van est disponible du coup rendez-vous devant l’église deux heures après le débarquement à Puerto Natales ! Oh une maison ! Banlieue de Puerto Natales en vue ! Rires !

DSC03067 (640x480)Nous sortons sur le pont ! Et là, j’aimerais pouvoir vous communiquer l’émotion de cette rencontre avec cette terre australe ! La force du vent, le froid qui s’empare de vos mains (oui pas encore équipées !), ces petites maisons de couleurs avalées par des massifs enneigés, un sentiment de sérénité et en même temps une force incroyable vous envahit ! (Non je n’ai pas vue la vierge en cette semaine sainte, mais je pense que ça doit résonner de la même manière !) Incroyable ces larmes d’émotions qui vous bordent le regard ! (pour une fois qu’il ne pleut pas, ce n’est pas malin !). Voilà cette traversée valait la peine d’être vécue ne serait-ce que pour vivre cette arrivée ! Des bisous à presque l’ensemble du bateau et direction la guesthouse !

Bilan de cette navigation : Des paysage hors du commun (malheureusement pour vous difficile à capter en photo) de par son atmosphère particulière, une sensation d’être tout petit même perchées sur ce cargo quand on réalise que l’on est en panne à plus de deux jours de mer d’une âme qui vive, le plaisir de croiser quelques phoques, dauphins et pingouins en villégiature autour des îles et le bonheur des nouvelles rencontres ! Sans oublier les trois repas par jour avec entrée, plat et dessert, heu ! quatre avec le goûter! Hé oui et du vin et pas de sport et tant pis ce fut bien agréable !

Nous allons rester à nouveau sans internet pendant nos deux jours sur Torres del Paine ! Une nouvelle aventure s’annonce ! Pour vous à présent c’est la nuit et à votre réveil demain, nous serons déjà en route !

Alors pleins de bisous à tous et à très bientôt si nous évitons la congélation pendant le camping sauvage !

Photos arrivent ! les voilà! un peu en vrac mais désolée pas le temps de trier! Petit sac pas prêt et devons partir demain à la première heure! Tente, sac de couchage épais et matelas sont loués! Vivre … rhum et chocolat sont achetés!

Bizh à tous !

10 réflexions sur « De Puerto Montt à Puerto Natales en cargo ou l’aventure à 2 à l’heure ! »

  1. La traversée a été cool on dirait… mais les degrés sont descendus en même temps…
    Il faut que je relise tout ça et que j’étudie la carte ! Et que je regarde toutes les photos aussi !
    En attendant je vous embrasse “chaleureusement” ! (ici on a sorti les tee-shirt !)

  2. c’est super !
    nous avons hier soir fait la sélection pour le tremplin + de diversité cette année
    l’AG aura lieu le 25
    tremplin le 3 mai et puces le22 juin
    nous seront à votre arrivée en septembre mais vous avez encore du temps pour nous faire rêver
    gr’os bisous à vous 2
    a+

  3. Pareil Jacqueline !!!
    Oui on dirait qu’il fait froid ! bouhhh
    je lis tout ça et à plus pour un commentaire 🙂 !
    Bisoussssss

  4. En fait je suis excitée comme une puce ! 🙂 🙂 Bon je file à la douche ça va me calmer 😉

  5. Cette fois j’ai froid en regardant les photos ! Isa, quand tu auras fini de te geler sous la tente, je serai dans l’avion, cap sur Bali. Enfin, j’espère……des fois que j’embarque sur MH370 bis…..Bonne continuation et gros bisous d’ici mon retour début mai

  6. Merci bcP les filles
    Après valparaiso le bateau
    Maintenant je m inquiète pour la montagne
    Et t as trouve un tripot en crapAhutant fais gaffe ça excite chantal

  7. c’était un message perso ma poule ! 😉 pour vous ! juste mon état d’esprit du moment, contente de mon sevrage qui se passe bien pour le moment….comme il y a des coups de mou là; c’était un coup d’adrénaline! peut-être du aussi aux verres de Chardonnay ! ha ha ha ha
    bisous

Les commentaires sont fermés.