Le 8 mars

Spread the love

tahiRéveil au lever du soleil !(enfin à l’apparition du jour serait plus exact!) Allez, j’enfile un short et mes baskets ! Café puis départ à la découverte de l’environnement de proximité ! Je me dirige vers la plus belle plage de leur côté de côte, la PK 18 ! Non pas une caserne mais un point de borne kilométrique, ici cela fonctionne comme ça ! Finis les sentiers australiens ou new zélandais de bord de mer, ici c’est le bord de « la » route que je dois suivre. (Une route pour faire le tour de l’île, si jamais mes jambes se « bionisaient » en route, peux pas me perdre !). Premier constat, nous sommes bien en Polynésie avec des polynésiens ! Autant les maoris en Nouvelle Zélande étaient présents de par la culture mais paraissaient presque invisibles dans le quotidien, qu’ici je me sens bien en visite et transposée dans une nouvelle culture. Saluée par chaque polynésien rencontré et encouragé par les anciens (ça ne me rajeunit pas !) ma petite course d’une heure (hé oui !) m’a permis de profiter de la montagne qui émergeait de sa colonie de nuages noirs laissant apparaître une végétation luxuriante d’un vert éclatant ! Côté mer, je renonce à la baignade que j’envisageais en découvrant des lignes d’eau marron en guise de décoration maritime ! Retour à la maison après avoir explorer deux possibilités de rallier la montagne (pas gagné !). La maisonnée commence à émerger et j’entame mon deuxième petit déjeuner ! Tom et Marine nous montrent les photos de leur exploration de différentes îles et de Tahiti (ça n’a pas l’air mal comme destination, ça fait rêver ! En revanche les hordes de « gentils » requins pris en photos pendant les baignades ne me disent rien du tout !). Pour l’heure, on fait le choix de rester sur site, de se préparer un déjeuner digne de ce nom et d’organiser le reste du séjour en misant sur une amélioration très nette des conditions météorologiques. Malgré la grisaille, la chaleur se fait pesante et je décide de suivre le mouvement pour aller nous baigner (dans l’eau marron !). Du coup pas nécessaire de se munir de l’appareil photo ! On arrive sur place et ? De l’eau bleue, une barrière de corail et quelques dégradés !? Ok je me suis trompée de sens pour mon footing et suis allée vers les points plages ou se jette les rivières ! (no comment !) Première baignade et premier contact avec de l’eau chaude ! (même si Marine la ressentait froide par rapport à d’habitude). Des petits poissons colorés animent toute la baignade et pas l’ombre d’un aileron en vue ! Je commence mon conditionnement et ce n’est pas facile ! Demain, les trois filles (Marine et nous) embarquons sur un catamaran à six du mat direction l’atoll Téiaroa! Lundi nous irons sur Moorea rejoindre Tom qui part travailler dès dimanche ! Le billet Marquises est validé pour la semaine suivante !

Bisous à tous et Bon anniversaire Didier !

Photo de l’avocat familial et de l’uru (pomme de terre familiale) également arrivent plus tard !) pour les paysages, je vous préserve encore un peu !

4 réflexions sur « Le 8 mars »

  1. Bonsoir les voyageuses si nous resumons depuis Te papa a wellington vous avez fait la totale a tahiti une ile haute et un atoll …parfait tout cela
    Bonne conTinuation vers Les marquises
    Tres amicalement thierry odIle vos compagnons ´ guidés . ..du musée de wellington

  2. Pfffff……Martine à déjà posté des photos sur FB ! Même pas mal !!!!!!!!!! 🙂
    Bisousss

Les commentaires sont fermés.