Le retour du passeport

Spread the love

Tonnerre, abats d’eau nous font prendre conscience que finalement, la météo de notre petite virée en scooter autour de Yangshuo n’était pas si mal. Puisqu’il en est ainsi, j’opte pour une journée pyjama lecture dans cette chambre lumineuse et confortable. Je descends tout de même petit déjeuner mais pas en chaussons comme certains chinois. Et puis mon pyjama c’est caleçon et polaire, ça passe inaperçu. 13h30, toujours en mode couchée avec de la lecture, ça frappe à la porte. Martine, debout elle, va ouvrir, ce doit être la femme de chambre. Et non, c’est notre charmante réceptionniste qui arbore un sourire jusqu’aux oreilles. Le PASSEPORT DE MARTINE EST RETROUVÉ ! Des chinois l’ont rapporté au poste de police de Yangshuo ! Génial et pour une fois, je ne blâme pas l’incapacité des policiers à nous délivrer le certificat de perte qui aurait invalidé le passeport. De plus le fait d’être fichées partout leur a permis de nous localiser rapidement. Direction douche, passage chez la petite dame sympathique qui fabrique d’excellentes crêpes fourrées et nous sautons dans un taxi style Hubert local pour le terminal de bus. Bus moderne plus rapide afin de gagner au plus vite Yangshuo. 16h55, nous sommes au point de rendez-vous devant les bureaux fermés d’hier et qui le sont toujours. Le gardien d’à côté nous fait signe, nous pénétrons dans une petite pièce. Un homme en civil, cigarette à la bouche nous fait signe de nous asseoir sur le lit présent dans la pièce de garde. Un léger moment de doute s’installe, Martine lui montre l’adresse que Mandy, de notre hôtel d’hier qui a géré ce rendez-vous, nous a remise. Yes et avec son doigt il montre le sol. Bon, je tente le mot passeport ? Il répond affirmativement et répète passeport. Ouf, c’est bizarre mais c’est pourtant là. Il se décide à parler anglais et nous pose tout un tas de questions sur notre séjour et nos professions. Ok, c’est l’enquête d’identité ! Et enfin il remet à Martine son passeport. Voilà il fait nuit, déjà 19h30 et toujours dans le bus du retour vers Guilin. Nous arrivons à la gare, vu l’état de mes chaussures de randonnée qui ont perdues toutes notions d’étanchéité, je rentre dans la première boutique pour acheter baskets et chaussettes sèches. Le magasin d’à côté vend des parapluies, impeccable nous pourrons redonner ceux de l’hôtel. Mince nous ne sommes plus sur le passage du bus 3, il tombe des cordes, alors ce sera taxi. Enfin à condition d’en trouver un de disponible. Enfin retour dans notre petit village pas question de mollir si l’on veut dîner, comme hier, nous serons les dernières et seules dans un des restaurants qui bordent l’hôtel. Humm encore des nouveautés super parfumées mais pas de canard ici. A présent nous avons annulé l’ensemble de notre programme et acheté des billets d’avion pour mercredi soir. De toute façon tous les trains sont complets et il n’est pas possible vu le temps dont nous disposons de réorganiser notre séjour prévu initialement en mode autobus. Mon canard à la bière est encore loupé pour ce soir, mais Martine a retrouvé le sourire, alors… merci pour vos messages de soutien mais vraisemblablement il ne sera pas nécessaire de venir nous récupérer.
Belle journée à vous, nous allons étudier le programme de remplacement.
Ps : il semblerait, dixit les locaux que nous sommes chanceuses, car en général les passeports trouvés disparaissent.

 

4 réflexions sur « Le retour du passeport »

  1. J’aime bien l’épisode “un léger moment de doute s’installe” …..tu m’étonnes !
    A l’ouverture du post je pensais, vu la photo, que vous aviez rencontré celui qui avait honnêtement ramené le passeport.
    Du coup, l’avion que vous prenez c’est pour rallier Shangaï et rayonner autour je suppose ?
    Le consulat est sur place, il saura vous exfiltrer si vous reperdez un passeport…….ah ah !
    Bonne continuation,
    Bisous,

    1. T’inquiète à chaque fois que Martine ouvre sa poche je lui dit: tu as ton passeport ? Je crois que cela l’agace! Oui on va aller sur trois points différents je pense. Gros bisous

Les commentaires sont fermés.