Mardi 2 sept Santa Clara – La Havane

Spread the love

DSC02148 (480x640)Mardi 2 sept Santa Clara – La Havane

Réveil matinal dans cette chambre coloniale où, comme à chaque fois, nous sommes impressionnées par la hauteur des plafonds même si les minimums trois mètres de hauteur des portes ont tendance à les rapetisser! Dehors le cliquetis des sabots des chevaux bat son plein et quelque part un fond de cerveau commence à imprimer que ce doux bruit va bientôt disparaître du quotidien! C’est donc en voiture à cheval que nous allons nous déplacer dans Santa Clara! Une petite visite de la fabrique de cigares où l’on peux encore une fois constater que, si les conditions de vie ne sont pas optimum pour les cubains, en revanche les conditions de travail sont bonnes! Comme il pourrait l’exprimer à jute titre ici! On n’est pas payer cher mais qu’est-ce qu’on rigole! Non pas que le fou rire soit omniprésent parmi les postes des travailleurs en fabrication mais l’on sent une ambiance détendue et saine! On papote avec différentes personnes qui répondent avec plaisir à nos questions et en profitent pour nous parler de leur vie! Seule la jeune génération en formation au fond de la salle parait plus concentrée de par le manque d’expérience.  (Ici sont fabriqué les cigares des différentes marques cubaine et chaque ouvrier “artisan” roule le tabac pour une marque (feuilles et calibres différents) Une fois roulé, le cigare est déposé dans un demi rouleau pour conserver la forme et sera ainsi mis sous presse pendant 30 minutes. Ensuite les cigares passeront un par un au contrôle de qualité avant que leur soit apposée la feuille de finition (la capa) (pour coller la feuille et fermer le cigare, ils n’utilisent plus le miel mais une colle naturelle issue d’une plante canadienne (pas compris le nom mais pas du sirop d’érable). Avant d’être bagué puis conditionné, ils seront à nouveau controlé d’un point de vue visuel et en terme de calibre. (De la plante de tabac sont issues quatre niveaux de feuilles qui développent plus ou moins de nicotine et de saveur dont un niveau qui servira uniquement de capa! Dans leur formation de neuf mois, les futurs travailleurs de la fabrique vont apprendre à reconnaitre chaque type de feuille et son utilisation! Pour rappel ce sont les campesinos (paysans) qui arrosent les feuilles de citron, rhum… avant le séchage complet, ensuite ces feuilles livrées à la fabrique seront triées afin de déterminer leur utilisation et la marque pour laquelle elles seront employées! Bien évidemment notre visite de Santa Clara va nous conduire jusqu’au mausolée du Che où il repose avec ses compagnons morts avec lui en Bolivie. Le musée du Che recèle des photos et des objets lui ayant appartenu et pour la première fois à Cuba ce site est gratuit!!! Le culte de la révolution est omniprésent sur toute l’île et le Che fait office de Dieu vivant! Passage devant les différentes statues et du train blindé attaqué parle Ché et qui marque un tournant dans la révolution…. A présent il est temps de regagner notre casa pour attendre notre “taxi” qui va nous conduire à La Havane! Oui je m’étais dit que l’on prenait le bus mais l’insistance du chauffeur et ma négociation ont eu raison de Viazul! Le voilà! Aujourd’hui, la musique est plus agréable mais comme toujours on a eu le chic de tomber sur un taxi “semi officiel” et à chaque passage de police nous plongeons sur le siège arrière pour disparaître! Moi ça me fait plaisir de contribuer à détourner la loi de cette île! Environ trois heures plus tard, nous retrouvons notre première chambre à Cuba où nos affaires inutiles sur l’ile nous attendent! Une douche rafraîchissante et hop direction le Malécon pour profiter du coucher de soleil avec un Mojito! Et là subitement un éclair de lucidité vient teinter ce verre d’un goût de fin de voyage! Gloups, ce mélange de joie de vous retrouver et d’amertume à quitter cette insouciance de vie qui rythme les jours depuis un an se transforme insidieusement en petite boulette dans la gorge et envahit d’humidité le regard! Bon! un énorme soupir et une concentration sur le programe de demain vont occulter ce vent de nostalgie! Bizh!!!