Pingyao

Spread the love

Posées à Pingyao pour trois jours, cela me semblait énorme mais vu l’état des troupes, pas certaine que l’on est le temps de longer les remparts et partir en vélo à l’extérieur de la cité. De mon côté aucune amélioration si ce n’est une reprise du lumbago à présent que je n’ai plus d’anti inflammatoire et de décontractant musculaire. Et Martine qui commence une rhino pharyngite doublée de fièvre me remercie pour ce partage.

Bon on affronte le froid et l’on découvre la banque. Tous ces lieux de visite sont remarquables de conservation et le mobilier est superbe . Miraculée : Pingyao échappe, dans les années 1980, à une destruction de son patrimoine grâce à l’influence conjuguée d’un professeur d’urbanisme de Shanghai et du cinéaste Zhang Yimou qui tourne « épouses et concubines” dans la région. J’adore, on trouve devant toutes les portes un mur défensif contre les méchants Esprits. Il arrête les lutins qui s’aviseraient de rentrer dans la maison. Mais pour ça il faut d’abord qu’ils réussissent à passer la partie basse de la porte. Je dois être lutin parfois parce que j’ai buté plus d’une fois dans ces petits obstacles. Le mur, ça va mais les pièges du bas, je ne m’y habitue pas.
Un nouvel arrêt pharmacie avec cette fois un médicament inconnu pour la toux et le rhume. Chinois, il a dit et un spray soit disant anesthésiant. Martine avec ses allergies devra se contenter du doliprane français. Notre pharmacien compte avec le boulier et sort une calculette pour indiquer le résultat. Ok. Une petite soupe demandé sans épices pour que je puisse manger et une petite sieste au chaud. Le temps est couvert et il ne reste plus qu’à espérer que cela se lève demain pour profiter des remparts. Bon à étudier la météo des prochains jours, on commence à réaliser que la Chine à cette période n’est peut-être pas la meilleure idée que j’ai eu. D’autant que certains espaces naturels sont du coup inaccessibles. A suivre, pour le moment on profite grandement de notre lit kang. Matelas genre futon posé sur un socle de brique. Bonne journée à tous. Bon à présent impossible de charger les photos, j’ai relancé l’application toute la nuit mais rien! On verra plus tard, pour le moment on s’attaque aux microbes et on décide de les sortir sur les remparts avec le ciel gris et moins 7.

3 réflexions sur « Pingyao »

  1. Vous êtes nos petites lutines préférées !!!! Bon courage !! Nous on pense aussi partir au froid mais c’est fanch qui organise donc….??? Bisous

  2. Hello !
    C’est clair que les conditions climatiques ne sont pas à votre avantage. Déjà ici je mets un pull supplémentaire pour regarder les photos…..
    Et on n’a pas essayé de vous vendre des masques chirurgicaux pour éviter la contagion ?
    La beauté des sites compensera tout ça d’ici votre guérison !
    Bisous,

  3. Pas drôle de visiter quand on est mal fichue ! Et là toutes les deux ! Bon si vous restez 3 jours vous allez vous reposer et peut-être guérir…
    Et peut-être aussi que les microbes ont gelé sur les remparts lors de votre sortie par – 7 ! Ici aussi la météo nous prédit une semaine froide : 3° à 23h et lundi dans la journée ça ne dépassera pas les 7 degrés ! Non non on ne se plaint pas (sauf s’il pleut en même temps 🙁 )
    Je vous embrasse fort mes Cocottes

Les commentaires sont fermés.