Canyon de Sumidero

Tranquillement nous rejoignons nos compatriotes Céline et Solène pour notre tour vers le canyon de Sumidero. Elles sont surprises de nous voir sans valises. Hé oui en l’absence de décision sur notre itinéraire, nous restons une nuit de plus à San Cristobal. Le van prend la route, très rapidement le paysage se transforme en plaine aride et plus nous descendons plus le thermomètre monte. Moins d’une heure s’écoule pour atteindre l’embarcadère. Un beau soleil avec une douce chaleur de 33°C nous accompagne pour cette mini croisière de deux heures (64km) au cœur des gorges. Le sommet est à plus de 1000 mètres et une profondeur de 240 mètres s’étend sous la coque de la lancha. Juste magnifique à observer avec en prime quelques crocodiles, iguanes, cormorans, singes araignées et autres oiseaux qui animent les berges. Retour sur la terre ferme et escale à Chiapa del Corzo où loin de faire une grande visite du village nous profitons de notre dernière heure ensemble pour découvrir la boisson locale, le pozol composé de maïs blanc, la version nature est bonne mais celle au chocolat est excellente. D’ailleurs Céline m’envoie observer ce que les locaux consomment. Je jette un œil sur leur bol et pas d’erreur c’est la version chocolat qui l’emporte. Et voilà ce village met fin aux 11 jours de voyage commun avec Solène et Céline. Les filles partent vers Mexico avant de s’envoler pour le Pérou puis le Chili et l’Argentine où 3 mois de découverte les attendent. Mais nous allons les suivre à travers leurs commentaires sur le blog, n’est-ce pas les cocottes ! Bon voyage à vous deux on se retrouve à la cabane de la mouette en avril. De retour à San Cristobal nous étudions enfin notre arrivée au Guatemala. Ce sera à priori Quetzaltenango qui fera office de première étape mais avant nous envisageons une nouvelle escale mexicaine. Pour aujourd’hui il ne nous reste plus qu’à choisir quel restaurant va honorer nos papilles.
Pour info, l’eau du robinet de San Cristobal de las casas est la plus polluée du Mexique alors que la ville possède une source d’eau pure. Pourquoi ? Parce qu’à juste 15 minutes de là où nous sommes se trouve l’usine Coca-Cola qui exploite toute l’eau de la ville. En tête des causes des décès de San Cristobal le diabète, la salmonelle et l’obésité. Le comble c’est que les habitants de San Cristobal sont les plus grands consommateurs de coca du monde avec une moyenne d’un litre par jour par habitant. Sans commentaire autre que le message affiché sur le site de l’usine 《NOUS RENDONS AUX COMMUNAUTÉS ET À LA NATURE TOUTE L’EAU QUE NOUS UTILISONS DANS NOS PRODUITS.》
Excellente journée à tous


.