Archives de catégorie : Namibie

carnet de route Namibie

Namibie-Zambie

14h Nous devons quitter Londigini Lodge et Nathalie !

DSC07350 (480x640)

Une soirée, une bouteille de vin, un déjeuner partagé et voilà une brève rencontre qui indéniablement prend déjà la couleur de l’amitié ! Donc à très bientôt sur la route de la vie, Nathalie et Alexander bien sûr !

14h30 Nos sacs sont chargés dans la soute du car et là je réalise que j’ai laissé les dollars us pour le visa de Zambie à l’intérieur ! Alors à quatre pattes dans la soute, j’entreprends une fouille en bonne et due forme ! C’est bon ! La personne qui gère les bagages s’impatiente, je referme alors en vitesse le sursac. A présent, je n’ose pas visualiser la farandole d’affaires sorties du sac à dos et mêlées aux chips, café, galettes de riz et autres vivres que nous avons décidées de conserver.

Le bus !

J’attendais avec impatience ce moment où tout le monde se retrouve dans l’odeur du gasoil, la dernière cigarette à la bouche avant de s’engouffrer pour 22H de proximité ! C’est parti ! Le plaisir est au rendez-vous, par la fenêtre, girafes, oryxs, sprinboks et phacochères saluent notre départ. Un seul oubli, celui de la difficulté à trouver une position permettant de dormir un peu en limitant les courbatures et le réveil des vielles douleurs musculaires !

8H30 du matin, la tête pleine d’insomnie, nous quittons la Namibie et passons la frontière à pied soit 500 mètres de zone franche ou poubelles sans nationalités bordent la route ! Les vendeurs d’eau et les « cambistes » arpentent la zone en nous offrant leur service. 1H plus tard, visa en poche et allégées de 100 dollars pour deux, nous reprenons la route.

Bonjour la Zambie !

Des cabanes en bois colorées faisant office de boutique bordent la route. Puis à l’approche d’une ville, les couleurs s’emparent des constructions en dur. Sous un arbre, anciens, vaches, enfants dans une charrette à mules semblent postés là depuis des heures. Le ciel est légèrement voilé mais la chaleur embrase un paysage coloré par les arbres en fleurs. Des vaches suivies par leurs jeunes gardiens traversent le terrain de foot, les chaises sont à l’extérieur des maisons et les gens observent notre passage. Tout semble paisible. A présent à voir les étals qui défilent, on se croirait dans un vide grenier.

Des huttes légèrement différentes des Himbas semblent composer les villages. La brousse est plus boisée qu’en Namibie mais laisse apparaître cette terre rosée où les herbes roussies par le soleil donnent cet air si chaud au paysage.

A présent nous sommes dans notre backpacker (déballage de mon sac, la poudre de lait a envahi le sur sac et par extension toutes mes affaires !) et venons de faire un tour de Livingston pour repérer notre restaurant de ce soir ! Une surprise, nous n’avons pas vu un seul blanc dans la ville lors de notre tour ! A croire qu’ils sont tous à Victoria Falls ou cachés dans leur lodge ?

La surprise du jour ce sont les tarifs, aïe aïe il va falloir faire des choix ! Mais demain départ à 6H du matin pour s’en mettre plein la vue ! Et tu as raison Chris c’est la bonne période et dès demain on y est !

Point nuit : Refroidi par notre dernière expérience nous avons pensé à prendre notre duvet ! Oui et bien cette fois-ci le maillot de bain aurait été plus adapté à la température du car !

Point notion du temps : je n’ai plus aucune idée de la date et encore moins du jour de la semaine ! Sauf le mardi ! Depuis le départ Martine m’informe de l’activité prévue par la marche nordique et des absents et… Donc aujourd’hui, j’espère que vous vous êtes bien régalé avec le kig ha farz ! Et j’en profite pour saluer les marcheurs qui nous suivent !

Windhoek fin Namibie

Ce rêve Namibien s’achève ! Les yeux encore brûlants de toute cette diversité de faune et de flore, nous prenons un nouveau départ demain après-midi !
La voiture a retrouvé son parking et nous, nos sacs à dos !
L’espace découverte de ce pays, je l’ai vécue comme une parenthèse à notre tour du monde. Le rythme effréné avec lequel nous avons avalé les kilomètres avec une soif jamais tarie de découverte s’apparentait davantage à un voyage “classique”.
C’est avec beaucoup de joie que demain je vais retrouver le bus et son temps de vivre ! Les backpackers et leurs clientèles hétéroclites vont nous permettre de reprendre notre apprentissage de l’Anglais !
Mais ce soir nous clôturons ce voyage en beauté avec une escale au Londiningi tenue par une française “Nathalie” et un magnifique dîner à la Française avec les excellentes viandes de gazelles ! Un régal pour le palais et pour les yeux ! Et en plus un lit super King size (2m20) avant de se retrouver en dortoir de 16 personnes ! Ce changement de rythme est génial !
On vous dit à bientôt en Zambie ou au Zimbabwe ??? Internet décidera !

D’ici là une vingtaine d’heures de bus nous attend !

A bientôt !

Okonjima Africat Fondation Samedi soir

Samedi
Après une dernière visite à un point d’eau et une ultime tentative de traque au roi lion, nous avons pris la route pour Okonjima (fondation Africat dédiée à la sauvegarde des félins). En chemin nous avons croisé la ville de Otjiwarongo et fait escale dans une ferme d’élevage de crocodiles. Pour nous point de visite de la ferme mais une étape déjeuner dans un cadre fort agréable et le crocodile, au lieu de finir sur photo, a atterri dans l’assiette ! Ce soir nous sommes à nouveau à bout de brousse, complètement isolées avec notre petit 4X4 lit que nous devons ramener à bon port demain après midi. Si les babouins nous laissent tranquilles.. (en même temps j’y veille en laissant la lumière dehors !) Vous recevrez les trois envois demain lorsque nous regagnerons Windoek ! En même temps que j’écris des insectes bizarres viennent lire par-dessus mon épaule et des araignées se promènent !, je ne vais donc pas m’attarder et rejoindre Martine derrière la moustiquaire !
Gros bisous à tous !