Izamal – Merida

Spread the love

Nous abordons la matinée en mode relax avec un programme du jour encore un peu flottant du coup je petit déjeune en pyjama, normal c’est dimanche. Les échanges avec les différentes personnes attablées font perdre l’envie de Martine de visiter le musée Maya. Un petit coup d’œil sur la feuille de propositions de visite des alentours que nous a concoctée l’auberge de jeunesse et notre œil s’arrête sur Izamal, une petite ville qui se situe à 72 km à l’est de Merida. Son surnom est la « ville jaune » car la plupart des maisons sont peintes de couleur ocre. Son couvent a été construit sur les ruines d’une ancienne pyramide maya dédiée à Popol Chac et possède l’atrium, le plus grand du monde, après celui du Vatican. Et dans la ville se trouve une pyramide.
Un petit passage par le lavoir qu’occupent également Solène et Céline, nos deux petites bretonnes, puis douche et en avant pour le collectivo en leur compagnie. Une heure plus tard nous déambulons au cœur de ces ruelles teintées de jaune qui nous conduisent vers le magnifique couvent franciscain de Saint Antoine de Padoue. C’est le grand site de pèlerinage du Yucatan et Jean-Paul II y a célébré une messe lors de son passage au Mexique. Impossible de l’ignorer, on trouve des photos de l’événement partout. Interdit de pénétrer dans le cloître toujours occupé par des moines, ça c’est dommage. Des enfants sont assis dans une classe et nous n’avons pas pensé à demander s’il s’agissait d’enseignement religieux puisque nous sommes dimanche. On reste en ville mais cette fois c’est la pyramide maya Kinich-Kakmo qui nous fait face. Hop c’est parti pour la grimpette. Le temple n’étant pas complètement restauré la montée s’est avérée plus facile que la descente. Martine restée en bas pour nous photographier a cru bon d’utiliser son zoom pour que l’on puisse nous identifier. Le résultat vous ne le verrez pas car malgré nos efforts nous avons l’impression d’avoir gravi un banc.
Les ventres commencent à gronder et la chaleur à se faire pesante alors une pause repas au restaurant Kinich, qui est spécialisé dans les recettes mayas et les spécialités du Yucatan me semble une bonne idée. Un dernier petit tour de ville et nous abandonnons la visite des autres temples pour regagner Merida. Là nous retrouvons le Mexique festif, même si les terrasses des restaurants se sont vidées, la place, elle, tient lieu de thé dansant au rythme des deux chanteurs. Moi j’adore, j’ai dansé mais la Bretagne ne m’a pas suivie. Ok, elles ont toutes un coup de chaud alors nous finissons la journée dans la piscine même si le soleil, lui s’est déjà couché. Ce soir ce sont Solène et Céline qui ont cuisiné, c’était très bon. Pour l’heure je suis installée dans un hamac pour vous conter la journée. Finalement nous restons une nuit de plus sur Merida pour vivre une nouvelle journée à quatre vers de nouveaux horizons. La météo annonce de la pluie demain mais ce n’est pas l’eau qui va stopper 4 bretonnes. A suivre…
Pour info : Les fauteuils blancs « confidentes »
L’histoire d’ici raconte qu’un père voulant protéger sa fille de la proximité de ses prétendants sur les bancs classiques aurait inventé et fait fabriquer ses sièges dans le parc où elle avait le droit de les rencontrer. Ce sont depuis des fauteuils typiques de Merida qui permettent de s’assoir face à face et de pouvoir se regarder dans les yeux mais sans pouvoir se toucher. Les mêmes sièges existent aussi à Valladolid. Et en France, ils ont été inventés sous Napoléon III alors qui détient le brevet ?

 

Une réflexion sur « Izamal – Merida »

  1. Hello mes cocottes !
    Saint Antoine de Padoue c ‘était le grand copain de ma maman, dès qu’elle perdait quelque chose elle faisait appel à lui et le “remboursait” en 1 fois à l’Eglise de Kérentrech à Lorient où il a un tronc 🙂
    Les chevaux sont tous habillés ? Très bien décorés, j’aime leur chapeau surtout contre le soleil, ils leur manque les lunettes!
    Ben oui Isa, es enfants étaient au catéchisme certainement un dimanche!
    J’espère que mon commentaire va partir cette fois 🙁 Ils sont toujours en “attente de modération” et après disparaissent 🙁
    Bon repos à Mérida avec vos nouvelles amies, bisous

Les commentaires sont fermés.