Premier jour au paradis 21 janvier

Spread the love

Comment vous raconter cette première journée de rêve ?
Tout commence à 5h30, le calme règne autour de nous, juste le bruit des vagues qui scandent le lever du jour. Malgré les nuages, la mer nous livre déjà ces nuances de bleus. La lumière dévoile peu à peu les verts éclatants des cocotiers de notre plage puis de la mangrove qui borde notre première excursion. Le sable blanc omniprésent caresse nos pas tandis que quelques pêcheurs sont déjà à pied d’œuvre.
8H30, après cette première baignade matinale (eau à 30° environ) sous le chant des oiseaux désormais réveillés, une douche à eau normale à peine rafraîchissante et commence la recherche d’un petit déjeuner avec des fruits gorgés de soleil.
9H J’ai repéré sur la carte touristique prise en photo à Port Blair (seul plan de l’île) la présence d’un camp d’entraînement d’éléphants. Alors notre scooter part à sa recherche. Une dizaine de kilomètres plus tard, seuls des villages et une nouvelle plage nous sont apparus. Une escale pour déguster une noix de coco et on apprend que ce camp est fermé depuis deux ans. Nous voilà renseignées sur l’âge de la carte.
Retour sur la Vijainagar, la plage de notre hébergement (Green Valley resort) où l’on retrouve nos trois chiens tous à moitié éclopés. Une distribution de mon riz d’hier soir gardé précieusement pour eux et relax version hamac.
13H30 Nous prenons la direction de la plage N°7 Radhanagar considérée comme une des plus belles d’Asie. En chemin nous repérons la direction d’éléphant beach, point de snorkeling accessible par une marche de 2Km dans la mangrove au programme de demain car on ne peut s’y rendre qu’à marée basse pour repérer et éviter les éventuels serpents ou autres animaux non désirables. Nous y voilà, nous faisons face à une étendue de sable blanc encore immaculé pris au piège par une jungle dense et une mer translucide. Et bien vous savez quoi, ce n’est pas mal du tout ! Des surveillants de baignades sont en poste pour surveiller les indiens qui en majorité ne savent pas nager. Du coup ils sont condensés entre les deux drapeaux sur 100 mètres. En même temps on n’en compte qu’une petite trentaine. Le reste de la plage nous appartient ! On déniche deux relaxs en bois disposés à l’ombre de la végétation et nous voilà bien installées. Une chance car après exploration de la plage, seuls trois transats ont atterri là. Ils doivent avoir été dérobés au resort de grand luxe qui se cache dans la jungle. Nous approchons à présent du coucher du soleil et là des hordes de 4X4, bus et rickshaws font leur apparition délivrant une centaine d’indiens venus observer le Sunset. Il est temps pour nous de prendre la route du retour pour circuler tranquillement sur l’étroite route de l’île. Martine se méfie de ma conduite, je ne comprend pas !
Une tentative d’internet interrompu par manque de débit. (Pas réussi à ouvrir les mails et à charger les photos) et en route pour le meilleur restaurant de poisson du coin.
Là on rencontre probablement les deux autres français de l’île avec leur fille et du coup on se donne rendez-vous pour l’expédition snorkeling de demain.
Si on ne parvient pas à donner de nouvelles dans les jours qui viennent, je pense que vous pourrez aisément devinez notre programme et que vous aurez du mal à nous plaindre.

2 réflexions sur « Premier jour au paradis 21 janvier »

  1. Vous commencez vos journées de bonne heure je trouve, même si c’est pour aller se baigner !
    Mais c’est quoi un “entraînement d’éléphant” ? A quoi ils étaient entrainés ?
    C’est terrible…vos photos sont magnifiques et les plages désertées font trop envie 🙂 Je comprends que vous restiez là…

  2. Je confirme, c’est la première fois depuis votre départ que je ne vous plains pas ! Profitez-en bien et relaxez vous, surtout la passagère du scoot que je pense à juste titre traumatisée pour le RESTE du voyage ! Gros bisous

Les commentaires sont fermés.