“Rodafez” Iran

Spread the love

Après une matinée à déambuler dans une petite partie du bazar, à répondre aux sourires et aux éternelles questions nous passons en mode farniente au soleil. A l’hôtel nous cotoyons de nombreux iraniens voyageurs. France ? Paris ? C’est beau Paris mais c’est sale. Mais la tour effel, le moulin rouge ou le Llido c’est formidable et ils font l’unanimité. 

Nous sommes à présent dans le bus qui nous conduit directement à l’aéroport de Téhéran où notre série d’attentes va commencer. 5h ici puis 7h d’attente complémentaire à Istanbul.  Si notre dernier avion est à l’heure nous sautons dans le dernier train de demain pour la Bretagne. 

Je profite de la magie des derniers rayons du soleil qui caresse ce désert de cailloux comme le nomme Martine et je trouve ça beau. On est au milieu de nulle part et l’apparition soudaine de caravansérails ou de villages me fascine. 

Nous avons eu la chance de rencontrer des gens extraordinaires, de partager de vrais moments de vie, de rire aux éclats, de danser, de plaisanter mais c’est avec plaisir que je rentre en France. 

Je vous conseille de prendre le temps de visiter ce pays et de rencontrer ces gens qui font preuve d’un sens de l’accueil et d’hospitalité exceptionnel . On se sent en sécurité partout et à chaque coin de rue vous trouvez quelqu’un prêt à vous aider dans vos déplacements. Les architectes qui ont œuvré au cours des siècles dans ce pays ont fait preuve d’un talent inégalé et d’une ingéniosité remarquable. Les infrastructures sont de grandes qualités, les bus vip ultra confortables et pas chers et si vous aimez le shopping en dehors des bazars de grands centres commerciaux font de plus en plus d’apparition.

Si vous n’êtes pas accompagné d’un iranien vous ne remarquez même pas la police religieuse en quête de l’absence d’un foulard ou d’un couple illégitime. 

Mais vraiment je suis heureuse de retrouver le droit français. Car derrière  le foulard, devenu d’ailleurs plus un accessoire de mode pour une majorité de femmes se cache trop d’interdictions pour les femmes. En cas de divorce, pas de garde d’enfants sauf si  cela arrange l’ex-mari, pas le droit de travailler dans sa propre affaire sans mari, père ou frère derrière soi, pas de vélo et pas de conduite de deux roues, pas de stades, pas de boîte de nuit, pas de le droit de quitter la famille sans autorisation…  En revanche on sent que ce peuple est victime de cette révolution gâchée par ce  Khomeiny qu’on nous reproche d’ailleurs d’avoir aidé à prendre le pouvoir. Par la population la femme est respectée et mis à part quelques fous furieux de religion on est bien ici dans un islam Perse respectueux et modéré. Une bonne majorité des gens que nous avons côtoyés sont athés et aspirent à quitter le pays. Ce n’est pas chose aisée sans argent. Car pour obtenir ne serait-ce qu’un visa touristique pour quitter le pays vous devez justifier d’une somme d’argent conséquentes sur votre compte en banque qui sera bloqué en cas de non retour. Et si vous êtes un garçon et que votre service militaire n’est pas encore effectué un entretien poussé sur votre motivation de voyage et vos projets futurs sera effectué au préalable de la délivrance de la sortie du territoire.

Le bus vient de nous permettre de faire une pause dîner pour nous, prière pour d’autres ou regarder l’écran géant extérieur qui diffuse un jeu télé très en vogue ici. 

Un dernier point sur les incohérences du pays. On avait le mariage temporaire et on a observé le comportement des taxis qui, police ou pas, empruntent les sens interdits avec aisance, Hier le nôtre a  même devant un policier heuter une femme avec son rétroviseur mais comme il avait klaxonné avant cela n’a pas eu l’air de le déranger. Bon c’était une femme voilée en mode chauve souris et je crois que ce chauffeur fait partie de ceux qui ne les aiment pas car elles incarnent cette théocratie qui précise que le noir c’est mieux mais ne l’impose pas. Et bien souvent chauve souris égale misère sociale et pauvreté intellectuelle. 

Voilà ceci est mon dernier post sur ce mois passé en Iran.  Vous êtes un peu plus de 300 à avoir suivi ce voyage et je vous remercie de votre fidélité. J’espère vous retrouver bientôt pour de nouvelles aventures. Pour les bretons à mercredi ! 

 

 

Une réflexion sur « “Rodafez” Iran »

  1. C est ca des nouvelles aventures …
    Tu vas te mettre au boulot et puis c tout
    Nous aussi on a des chauves souris on en fait pas tout un plat

Les commentaires sont fermés.