Vendredi 29 Moron Cayo Guillermo

Spread the love

DSC01881 (480x640)Vendredi 29 Moron Cayo Guillermo

6H du matin, nous sommes trop loin du coq électronique emblème de Moron(suite à un poème mettant en scène un coq qui continuait de chanter alors qu’il était plumé!)  pour l’entendre! Mais son erzast bien vivant s’est chargé de sonner le clairon! Un peu tôt pour se lever, commence alors un défilé des coqs rencontrés au cours du voyage! Whoua cela donne le vertige de voir défiler au beau matin tous ces paysages! Un an d’un côté cela passe vite mais en revanche il est difficile de réaliser que tous ces coqs ont été vus et entendus en une seule et même année! Bizarre cette notion du temps! L’air de rien on continue de vivre au jour le jour comme si ce mode de vie était sans fin mais tout prend un goût de dernière fois pour ancrer cette réalité, nous vivons notre dernier vendredi loin de vous! Et demain ce sera un samedi et … Ouh làlà! (l’interjection, je vous le rappelle, la plus usitée par les français!) c’est dingue! 9H15 notre bici taxi à “moteur” trouve enfin la revendeuse de Cubatour! Elle est installée à une table de restaurant muni de son carnet à souche et de sa publicité pour le différents hébergements des cayos Coco et Guillermo! On comprend de suite qu’il est illusoire de penser faire une carte bancaire! Alors direction la banque! Retour au point Cubatour où nous choississons un hôtel quatre étoiles sur le Cayo Guillermo apparemment plus beau! Nos deux Enrique qui nous suivent depuis une heure nous mettent en relation avec un pseudo “frère” taxi et en avant pour Cayo Guillermo! Pas le temps de vous envoyer les messages mais comme  un point internet existe dans l’hôtel, autant s’y rendre directement! Une heure de route cahotique plus tard, nous atteignons Cayo Coco après la traversée de la digue (30 kilomètres de construction sur l’eau! Plus de quinze ans de travaux, des morts et des montagnes entières de Cuba disparues  afin d’en récupérer les roches! Impressionnant!). Ravies de ne pas avoir choisi cet îlot qui manque cruellement de palmiers et de végétation tout court! Nous traversons un pont où Hemingway version statue nous salue! Voilà Cayo Guillermo, ses mangroves, ses flammants roses et sa plage de rêve! Photos demain! Pour le moment nous profitons de notre somptueux hôtel tout inclus très peu fréquenté! Pina colada, gambas fraîches grillées, viandes à volonté et cuites comme on le souhaite, fromage, banane flamnbée et évidemment des “tonnes de nourriture” diverses et variées! Pas ici que je vais perdre un bout de mon ventre! Bon je croise les doigts pour que je puisse fermer le jean lorsque nous retournerons à la Havanne! pour le moment, je me régale! Nous croisons deux couples de Québequois adorables ce qui rend tout de suite plus agréable l’endroit même si on constate rapidement que les cubains travaillant pour l’hotel sont fidèles à eux même dans leur sens de l’accueil et leur gentillesse. Pas de chance, la mer d’huile de ces derniers jours s’agite suite à un vent qui lui est fort apprécié par la légère fraicheur qu’il fait mine de procurer! En revanche, il faudra attendre demain si les conditions s’améliorent pour le snorkeling depuis la plus belle plage de Cuba! La playa Pilar! Pour le moment l’internet de l’hôtel est en panne! Pour combien de temps ?!? A suivre! Bisous ensoleillés et gastronomiques!