3 mars de Tongariro à Te Alwanga

Spread the love

Port de Napier3 mars Floc, floc, floc ! Qu’est-ce que c’est ? On ne se rappelait plus le bruit de la pluie ! La bonne nouvelle c’est que la tente est étanche ce qui n’était pas évident vu le prix de l’investissement. La mauvaise c’est que même la petite rando en remplacement de la Tongariro Alpine Crossing est compromise ! Après une matinée passée dans le salon à papoter avec jeunes français et étrangers en attente du bus, nous prenons la décision d’abandonner le parc de Tongariro et de fuir vers le soleil ! Direction Napier (après une halte déjeuner à Taupo !) avec une promenade le long du port et des différents bistros ! Ensuite, nous effectuons un tour de ville au milieu des bâtisses art déco très colorées et des structures toujours bien pensées pour accueillir le public (table pique-nique et barbecue sur des points de vue exceptionnels, théâtre de plein air, espace pour dresser son chien, jeux pour enfants,…). A Napier, nous voyons pour la première fois un piano, installé sur un trottoir du centre-ville ! et là une mère observait sa jeune fille entrain de réviser ses leçons de piano ! Cool ! Pas question pour moi de dormir en camping entre deux avenues ! D’où le départ le long de la côte à la recherche d’un point de chute ! Vue l’heure tardive, une escale dans un bottle shop de « banlieue » de Napier (histoire de ne pas arriver à sec !). Là dans ce quartier genre « cité », on a pu en direct prendre conscience de l’autre réalité de la Nouvelle Zélande ! Les kiwis sont fiers de la culture Maori axée sur l’équilibre et l’harmonie de l’humain et de la nature. Cependant cette minorité à présent se retrouve « parquée » en cité et le comportement (agressif en réclamant de l’argent) des adolescents avec moi jusqu’à ce qu’ils comprennent que je n’étais pas kiwi (donc rapidement !) montre qu’en effet une discrimination est toujours en vigueur pour une partie de la population. (Ils ne pouvaient pas être parfaits ces Kiwis !) Nous voilà (vingt km plus loin) devant un camping ! Aye ! blabla… place de tente ! No full ! Aïe ! Bon on poursuit notre route malgré les conseils du Monsieur de retourner sur Napier ! 10 km plus loin nous voilà accueillies par un charmant Kiwi dans un camping face à la mer avec tous les équipements nickel et au meilleur tarif de la soirée ! En revanche pas l’ombre d’un accès internet ! On se déniche un petit coin (dans l’espace réservé au caravane en saison) à l’abri du vent et possédant une table avec bancs ! Super !

Point santé et moustiques : Nul RAS

Point cigarettes : Toujours non fumeuse ! Pour la compensation alimentaire, cela ne s’arrange pas ! Pour l’humeur, moi je dis ça va ! Mais Martine ne partage pas cet avis ! Et pour le bienfait (soit disant sur l’odorat !), à présent le bœuf a le gout de mouton ! (Tant que le vin a goût de vin…!) Alors !  Bilan de 5 semaines : pas encore convaincue ! (N.C. Moi si, pas subi tout ça pour rien… !!! Je fais un peu ma marseillaise : il y a quelques moments chauds mais ça passe vite !)

 

Images liées: