Buritaca

Spread the love

Nuit agitée avec en alternance les bagarres de chats puis de chiens qui visiblement n’arrivaient pas à se coordonner. Blabla avec notre hôte Orlando et départ à la plage avant l’arrivée des bus des colombiens en week-end. En chemin, on papote avec une famille d’indiens. Pas facile d’expliquer à quel point c’est loin la France. La prise de conscience s’effectue avec un deux mois de bateau qui semble en adéquation avec le cadre de référence local. Déjà que seul le père connaît sa date de naissance, la notion de distance et d’heure d’avion semble très très loin.
On commence à longer la lagune avec méfiance des fois qu’un caïman se promène mais visiblement l’endroit est calme et seuls les pélicans occupent le territoire. J’adore les observer surfer et engloutir des poissons. Regarde Martine avec le zoom (qui fonctionne encore mais pour combien de temps ? Tout va dépendre de sa digestion des grains de sable) je vois une cabane au loin, c’est peut-être un village d’indiens. Allez hop, une trentaine de minutes plus tard nous sommes sur site. Bon les indiens parlent anglais, nous sommes devant un hôtel de luxe. On profite des transats une petite heure avant d’aller se poser à même le sable sur une plage rien que pour nous. Pas mal aussi !
Mon ventre sonne l’heure du déjeuner, retour au site touristique où je m’amuse à observer les colombiens qui prennent un bateau pour traverser le rio, histoire de ne pas marcher et de se mouiller les pieds. Une bonne assiette de ceviche de crevettes servie avec des patacones. Pour rappel se sont des bananes frittes.
A présent nous allons parler avec Marta, qui tient une boutique dans le village et surtout qui a une amie qui vit à proximité de Barranquilla. Voilà le contact est pris et demain nous partons rendre visite avec un cadeau de sa part à son amie Christina. Objectif, trouver à s’héberger pas cher pendant le carnaval de la semaine prochaine. C’est le deuxième plus important au monde après Rio.
Juste une bonne heure de bus et nous voilà de retour à Santa Marta dans notre camp de base. Nous y sommes passées VIP depuis un moment ce qui permet de profiter d’une chambre privative.
Soirée restaurant prévue et demain nous referons notre grand sac à dos pour une nouvelle aventure.
Bon dimanche

Images liées:

1 thought on “Buritaca

  1. Mille mercis pour toutes ces belles photos qui réchauffent le coeur… Vous regardez bien au moins avant de vous baigner si y’a pas de vilaines bébêtes…!!!
    Prenez soin de vous mes cocottes ! Gros bisous.

Comments are closed.