De Monterrico à Coban

Spread the love

8h un petit 29 degrés nous accompagne jusqu’au départ de la lancha. Nous commençons notre grande remontée vers le nord par une mini croisière dans la mangrove. C’est plutôt sympathique et cela permet d’économiser 1 heure de bus. Une première camioneta pour Taxisco suivie d’une autre pour Guatemala City. Cette capitale souvent critiquée nous est apparue plutôt sympathique. Enfin… nous n’avons fait que traverser des kilomètres de banlieue sans attrait puis un centre colonial qui même s’il n’a pas le charme d’Antigua semble posséder quelques beaux spécimens d’architecture. Les gens paraissent sympathiques comme ailleurs, pas l’ombre d’un truand à l’horizon et pourtant pas de photos car dès que je sortais mon téléphone une personne s’empressait de me dire de le ranger. Pour nous débrouiller dans l’immensité du réseau de bus de ville, nous avons fait confiance à Pedro rencontré sur le quai de la gare centrale. Il se rendait également à Coban et nous a servi de guide jusqu’au bureau central de la compagnie de bus. Cela nous change, nous voilà en possession d’un billet direct dans le bus spécial. Même s’il implique un changement dans une heure, la fourgonnette nous dépose devant le spécial. Ah oui c’est bien, les fauteuils peuvent s’allonger et les places sont numérotées donc pas de partage de banquette. 20 H soit 12h plus tard nous déposons nos valises à l’hôtel trempées comme des soupes. C’est que 350 km cela vous change d’ambiance. Il n’y a que la moyenne de 30km/heure qui reste constante dans le pays. Je dois dire que je n’ai pas vu passer les douze heures. Comme je souffrais de maux d’estomac, je suis passée par la pharmacie de Taxisco et j’ai avalé en même temps les deux cachets de la dame comme elle me l’a prescrit, mais ensuite j’ai eu le sentiment d’être shootée toute la journée. A présent cela va mieux et j’ai faim. Martine a repéré un super restaurant de viande. Chouette on y va, comme il pleut des seaux, Fernando, un client de l’hôtel, se propose de nous y conduire. En chemin il nous invite à nous joindre à son équipe demain pour rallier Semuc Champey. Ok c’est parti, rendez-vous à 6h demain matin. Après la super parillada nous rentrons à pied et toujours sous la pluie, histoire de voir la place centrale et son kiosque qui représente un encensoir stylisé puisque nous ne restons pas à Coban. Nous avions prévu des petites randonnées au bord des lacs de la région mais vue la météo nous abandonnons sans regret ce programme.
Excellent week-end à tous

Nous sommes ici https://maps.app.goo.gl/8Gfd9XSTCE528tzC9

Images liées:

3 thoughts on “De Monterrico à Coban

  1. Coucou ! Nous sommes Florence et Didier, vos collègues de voyage rencontrés à la finca Unicornio Azul… Nous ne trouvons pas les posts concernant ce séjour pourtant inoubliable Isabelle peux-tu nous éclairer ? Bonne soirée !!

    1. Bonjour les amis je n’ai pas réussi à ordonner les posts sur la page Mexique Guatemala mais une des deux fonctionne où alors il faut cliquer sur le calandrier à la bonne date’ Bisous

Comments are closed.