En route vers Kumarakom

Spread the love

Debout de bonne heure pour profiter du lever du soleil. Nos yeux sont rivés sur le lac mais je dois avouer qu’il ne se passe pas grand-chose. Ce n’est pas bien grave car le petit déjeuner ne tarde pas à arriver. Un peu avant 9h notre plan de bateau en main nous grimpons dans un richkaw en direction de notre point de départ du ferry qui va nous conduire à 10 km de Kumarakom. 9h20 le bateau accoste pour un départ à 9h35 précise comme annoncé. Ensuite nous ignorons le temps de navigation pour atteindre notre destination, Panjiram. Deux bonnes heures vont être nécessaires pour parcourir la dizaine de kilomètres à travers les canaux. Nous avons vraiment apprécié la partie cernée de rizières et à chaque arrêt on se demandait d’où venaient les gens. J’ai aperçu par endroits des bâches tendues et je présume qu’ils devaient vivre là. Nous voilà débarquées à la recherche d’une rue qui monte en espérant y croiser des richkaws. Quelques centaines de mètres plus tard nous atteignons un village où à l’abri du soleil 4 chauffeurs bavardaient. Super un seul nous suffit. Les filles me demandent si je connais la destination. Évidemment et je communique le nom de l’hôtel au chauffeur. Nous traversons quelques villages installés paisiblement le long de canaux et arrivons devant un magnifique resort. Le garde à l’entrée nous regarde bizarrement mais laisse passer notre richkaw très fier de pénétrer à l’intérieur probablement pour la première fois. Là nous recevons la bénédiction de bienvenue et l’on nous prie de nous installer confortablement à une table pour l’enregistrement. Comme j’ai effectué la réservation hier après avoir annulé celui de la plage, je me rappelais de cet établissement. Évidemment on ne trouve pas notre réservation et pour cause : ici c’est la version Lake mais le nôtre c’est Park dans le nom. Juste 500 euros d’écart pour la nuit. Alors évidemment les gens arrivent en taxi ou en bateau privé mais pas en tuktuk. Le nôtre n’est pas loin, je le repère sur Maps me, le GPS alors en avant à pied. Nous pénétrons dans un simili de village avec des gens accueillants mais à l’endroit indiqué rien, le vide. Bon changement de GPS et Google pour une fois semble indiquer la bonne direction. Et bien les filles, c’est sur la grande route et nous sommes allés trop loin. Il fait une chaleur de dingue et j’évite de me retourner car je pense que je suis doublement bénie. Trop soif, alors escale dans un bouiboui pour boire une noix de coco et la manger. C’est reparti nous voilà installées dans un hôtel luxe au niveau des chambres mais évidemment qui n’a pas le charme des petits bungalows face au lac. Martine est habituée à ce genre de plan mais pour Corinne c’est une première. Avec tout ça il est déjà 14h30 alors à table. Le restaurant de notre hôtel est excellent mais sous la climatisation il fait un froid de gueux. Une bonne séance piscine et il est déjà l’heure d’envisager où dîner. Pas trop d’hésitation nous retournons au super hôtel un peu tard pour le coucher du soleil mais avec une vue magnifique en terrasse extérieure. Une bonne petite dînette version cocktail et tapas de crevettes et de calamars clôture cette bonne journée. Demain au programme c’est marche à pied car le cadre si prête bien. Et quand même nous avons réservé pour samedi midi le restaurant poisson pour notre dernier repas avec Corinne.
Excellente journée

Images liées: