La cienaga de Mompox

Spread the love

Tranquilles dans notre petite maison, on s’organise un petit déjeuner de compétition à la française ça change un peu. Ensuite une douche à la bassine et direction le village déjà bien animé par la vie locale. Une nouvelle pause café face au rio et là comme le lieu fait également hôtel Martine découvre une affiche avec des horaires de bus direct pour Barranquilla. Alors changement de programme, nous partirons demain à 3h30 du matin pour rejoindre Cristina et Dalfre. La visite de la cienanga (le marais) en bateau ne commençant qu’à 15h, il nous reste quelques heures à passer. Deux possibilités s’offrent à nous, louer des vélos et parcourir la campagne à la recherche des villages ou aller dans l’hôtel de luxe de la ville que j’ai repéré pour déjeuner et profiter de la piscine. Bon et bien les 45°C voire plus  vont conditionner la décision, ce sera piscine. Et nous voilà comme des princesses installées dans nos transats à profiter seules de l’établissement. Du coup rien à redire sur le service, rapide et efficace des serveuses qui semblent s’ennuyer. 14h30, je quitte à regret ce petit coin de fraîcheur. Nous nous rendons au lieu de rendez-vous devant l’autre hôtel et là c’est un tuktuk qui vient nous chercher pour nous emmener à l’embarcadère. C’est inclus dans la prestation alors pas de marche à pied. 3h30 de ballade à observer pêcheurs, iguanes, aigles, héron, martin pêcheur et autres volatiles qui animent le lieu. Un arrêt baignade rafraîchissant mais peu engageant où j’ai trouvé le moyen de rater l’échelle et de me cogner les deux tibias et retour à la ville. La nuit est tombée et les habitants ont rejoint leurs chaises disposées sur les trottoirs pour tenter de trouver un peu de fraîcheur. Certains sortent même le ventilateur. Retour à notre maison où la nièce de notre propriétaire nous attend pour encaisser cette nouvelle nuit et une halte dans un restaurant non loin de là où la petite bière bien fraîche est bien appréciable. Il va falloir que je calme ma conso moi car remplacer la marche par la bière a tendance à rétrécir de nouveau mon short.

 

Point je râle : Depuis une semaine mon appareil photo ne se remet pas de ses chutes et du sable avalé dans la Guajira. Du coup il faut 10 secondes à monsieur pour s’ouvrir la tête en bas sinon cela ne fonctionne pas. Et en plus depuis hier il change tout seul de cadrage. Alors les photos loupées car trop tard ou déréglées se multiplient et ma grogne aussi. Martine en a assez de m’entendre et on va peut être investir mais évidemment ce sera pour un moins bien que celui-ci, quand il fonctionnait ! 

Bonne journée à tous et peut-être pas à demain car la fête des rios nous attend et ce sera sûrement un direct dodo en hamac quand je rentrerai de Barranquilla.  

 

Images liées:

4 thoughts on “La cienaga de Mompox

  1. Ben là elles sont superbes tes photos Isa.. On te voit même dans la piscine..
    Aujourd’hui vous allez faire la fête mais vous aurez bien chaud si y’a 45 degrés !
    Je vous souhaite une bonne journée mes amies ! Amusez vous bien…
    Gros bisous à vous deux ✌

  2. Un p’tit coucou vite fait avant d’avoir encore du retard ……
    Bon, Carthagène vite passée, donc ça ne vaut pas la Havane !
    Moins de musique à tous les coins de rue aussi, sans doute.
    45° ? c’est du ressenti, c’est pas possible, je n’imaginais pas que vous auriez aussi chaud …………
    Pour les photos : tu fais bien le tri parce qu’on ne voit pas les problèmes. Heureusement qu’on n’a pas le son !!!!!!!!! 🙂
    Bon carnaval et A@

    1. 45 c’était à Mompox, pas de vent, et tu as raison c’est mieux sans le son! Hihi bisous

  3. Elles sont magnifiques tes photos vous me donnez vraiment envie d’y aller, le festif, la faune et les paysages, j’adore. Merci pour ce partage gros gros bisous

Comments are closed.