Langkawi, le nord

Spread the love

Cool Cool ce matin, ce n’est pas que nous nous soyons énervées les autres jours mais pas de programme établi. Petit déjeuner tranquille puis nous observons la carte de Langkawi pour repérer les endroits non explorés. Il en reste beaucoup mais une fois enlevées ville et escalade, il reste plusieurs plages dont deux réputées pour le snorkeling ainsi que la montagne la plus haute de l’île. Hop je téléphone à Zaki pour savoir si le programme l’intéresse. Après une négociation de prix, enfin, c’est lui qui gagne ! Il prend le temps de se préparer et passe nous récupérer. Zaki nous arrive fatigué mais heureux. Son équipe a gagné le tournoi de football hier soir et visiblement la troisième mi-temps l’a exténué. Nous prenons la direction du nord et ce n’est qu’une heure plus tard que nous atteignons Datai Bay, réputé comme le plus bel endroit de l’île. C’est vrai ! j’ai vu la photo cela ressemble à un arc de cercle blanc cerné par une jungle épaisse et une mer translucide comme à Koh Lipe. Oui mais impossible d’y accéder tous les accès sont verrouillés par des grilles et garder par des communistes comme se plaît à les nommer Zaki. Malgré ses tentatives pour passer les barrages nous resterons sur la route car ce havre de paix abrite un hôtel 5 étoiles qui affiche complet et qui a depuis le covid privatisé l’ensemble de la baie. Il va peut-être falloir augmenter sévèrement les crêpes pour pouvoir nous offrir des nuits à 700 euros ? Nous poursuivons la route sublime en observant les singes qui tentent un salut à notre passage au cas où nous aurions des fruits à leur lancer. Une escale pour tenter de prendre en photo les singes à lunettes qui ont peur de l’homme et enfin une magnifique plage publique. Le hic c’est que nous avons tous faim et la petite crique de Tengkorak n’offre que sa vue et la fraîcheur des arbres. Je me serais bien faite inviter à certaines tables de pique nique organisé par des locaux. Arrêt baignade, déjeuner et sieste sous les magnifiques parasols style années 70 à la plage Tanjung Rhu Beach puis direction le Gunung Raya Mount Raya, le plus haut sommet de l’île. Zaki peine à gravir les 14 km de route en lacets. Il nous fait rire avec ses histoires de famille et son habilité à essayer de gratter des euros complémentaires face à la difficulté de notre parcours. Il nous vend un super promontoire où nous pourrons prendre un verre. Mais à notre arrivée seul un singe garde le lieu qui lui aussi n’a pas ré ouvert depuis le covid. Je le prends en photo et il commence à grogner du coup avec Martine nous reculons et là je le vois s’élancer sur la voiture et tenter d’arracher un essuie glace. La présence à bord de Zaki et son klaxon vont l’en dissuader. Fou rire général et nous grimpons à bord du véhicule pour descendre à un autre point de vue. Le temps de nos photos nous voyons monter une autre voiture qui en moins de deux redescend et là un autre fou rire général, le singe a littéralement embarqué la plaque d’immatriculation. Retour à l’hébergement après une halte au change et au supermarché local pour se refournir en anti moustiques. Quoique je pense que ces produits sont plus efficaces psychologiquement parlant que dans la vraie vie. Retour à la guest house , douche, apéro, dîner à nouveau dans le top restaurant arabe et pause plage où je suis impressionnée par le nombre de bateaux de pêche. Pas d’échappatoire pour les poissons ! Demain nous quittons Langkawi pour une journée transfert vers Bornéo.
Bon dimanche à tous et Joyeux anniversaire Maman !

Images liées:

3 thoughts on “Langkawi, le nord

  1. La mer et la montagne rien de plus beau
    Photos superbes comme d’habitude
    J’ai bien ri avec votre singe mal-aimable ! Bon gardien ce singe
    Bonne continuation mes cocottes

  2. Coucou
    Je vois que les découvertes se poursuivent bon voyage
    Vous me faites rever avec ce soleil et ka température
    En france 3 degrés et annonce la neige bisous
    De chaboudat

Comments are closed.