Materuni village Chaggas

Spread the love

Réveil chez les Massaï, Martine ouvre les portes de notre case et sans sortir du lit le Kilimandjaro apparaît. Je dois avouer que c’est assez magique. Un petit effort pour sortir du lit, enfiler le maillot de bain et retrouver la même vue depuis la piscine. Je vous le dis l’année commence bien. Nous quittons ce petit coin de paradis tout en couleurs et en chansons comme à notre arrivée. Ceci dit, culturellement parlant, en tant que femme nous apporterions plus de révolution que d’adaptation pour y vivre. Et je ne vous parle pas d’homosexualité version massai. Les choses sont claires c’est la peine de mort assurée. A priori ils ne tuent pas leurs touristes mais à entendre leurs discours la pilule a du mal à passer. Nous, nous avions un grand lit chacune et je suis certaine que ce n’est pas anodin si ce matin ça se bousculait devant notre porte pour prendre nos valises. Photos du départ sur le post d’hier.

Changement de décor nous passons dans le verdoyant luxuriant. Le Kilimandjaro nous fait toujours face mais sur un autre versant. Avant de gagner Materuni un micro village Chaggas  situé dans les contreforts du Kilimanjaro nous récupérons Jackson un guide anglophone de l’agence. A quoi va-t-il servir ? La journée est terminée et nous n’avons toujours pas la réponse.

Si les massais dont l’activité principale demeure l’élevage avec leur 2000 têtes de bétail à Osiligilai en revanche ici c’est la culture du café et l’exploitation des bananes qui priment. Ils possèdent quelques vaches mais vu l’absence de prairie ils doivent ramasser l’herbe à la main pour les nourrir. Au programme du jour une belle petite randonnée suivie d’une baignade dans les chutes bien bien fraîches de materuni et la fabrication artisanale du café. Un dîner préparé par les chaggas et surtout une escale fort sympathique dans la famille de Manu. Sa famille française en vacances à Moshi nous a reçu divinement bien. Je dois avouer que cette après-midi plutôt relax nous a également valu quelques haltes dans les bistrots du coin. C’est qu’il fait plus chaud par ici et c’est aussi notre dernière journée en compagnie de nos guides chauffeurs.

Excellente soirée à tous et à bientôt sur Zanzibar.

Images liées: