Posées à El Remate

Spread the love

L’administratif effectué, nous nous mettons en route pour l’embarcadère afin de grimper dans le collectivo pour Santa Helena. Chouette c’est notre petit Leonel qui assure la traversée du rio de la Passion. J’en profite pour lui demander si sa femme est heureuse. « Oui me répond-t-il avec un grand sourire, elle va travailler ». Génial ! Nous sommes toujours dans la barque que déjà deux hommes s’emparent de nos valises pour les hisser sur le toit du collectivo pour Santa Helena. Hop hop hop, nos craintes d’hier soir sont avérées, le bus est déjà bondé et la chaleur est étouffante. Non, non nous allons attendre le suivant mais comme il n’en est pas question pour eux, ils font descendre les locaux installés à l’avant avec le chauffeur pour nous céder les places. J’ai honte mais trop tard de toute façon pour refuser et puis ce sont des hommes qui ont l’air en pleine forme… Deux heures assises seules sur nos sièges cela fait du bien. Les paysages changent nous pénétrons dans une zone plus rurale où voir gambader des vaches parmi les palmiers me réjouit. Viennent ensuite les chevaux qui annoncent de magnifiques haciendas. Et voilà Santa Helena un peu considérée comme la banlieue de Flores. Nous avons fait le choix de nous baser à El Remate plus central par rapport à nos prochaines visites. Pour atteindre le patelin nous devons changer de terminal et là nous hallucinons. Pour se faire tous les mini bus traversent un hangar où sont alignées de part et d’autre des échoppes en tout genre, perso je ne suis pas motivée à l’idée d’y faire mes courses. C’est reparti pour nous avec moins d’une heure de transport que nous partageons en majorité avec des étudiantes, et nous ne sommes pas assises sur le tabouret de bois ! Le lac Peten Itza surgit dessous les nuages, il est magnifique. Pas de lessive en vue dans cette zone, l’eau est limpide et chaude. La baignade est au top : nous venons de trouver notre camp de base pour les prochains jours. Notre petit hôtel au calme cerné de végétation est un régal et la famille qui le tient est adorable. Je pars en scooter avec madame changer de l’argent dans un hôtel à l’entrée du village car évidemment ici il n’y a pas de banque. Et comme ma carte qui fonctionne pour deux à présent a quelque peu chauffé ces derniers jours nous sommes en panne d’espèces . Repos sur nos pontons privés, baignade et bavardage un coup en anglais puis en français vont meubler très agréablement cette journée farniente.
Excellente journée à tous

Images liées:

2 thoughts on “Posées à El Remate

  1. Quel beau coucher de soleil 🙂 Quels paysages magnifiques et reposants ! Vous devez êtes tranquille sur les pontons côté farniente… 🙂
    Euh… dans les collectivos on partage les sièges à plusieurs ??? Hihihi… !!! Faut pas avoir Obélix comme compagnon de voyage !
    Vous vous posez pour quelques jours à El Remate ?
    Bonne journée et gros bisous

Comments are closed.