SAN ANTONIO – SALINAS – PURMAMARCA

Spread the love

DSC06772 (640x470)Bonjour ! On compte les points ! C’est-à-dire le nombre d’heures de sommeil de chacune ! 1h30 pour moi et pas énormément plus pour les autres ! La veille déjà la nuit s’était teintée de blanc ! Je profite de la bienveillance d’internet (car faible et très aléatoire mais existe ce qui est le plus surprenant vue l’endroit !) pour consulter altitude et sommeil ! Et voilà le coupable de ces nuits sans sommeil c’est l’altitude ! Nous voilà rassurées, ce soir il est prévu de redescendre sous 2500 mètres ! Une bonne nuit en perspective ! Dans le mal des montagnes il est également possible de perdre l’appétit ! Moi, ça ne m’a pas touchée ! Il est 7H le petit déjeuner est en approche, pour l’heure c’est Martine qui chauffe la salle de bain, dehors il fait moins trois ce qui explique les stalactites de glace accrochés aux rivières! Dans la chambre le thermomètre ne doit probablement pas excéder les dix degrés mais chacune peut compter 4 ou 5 couettes sur son lit, enfin moi plus vraiment car à force de tourner et retourner tout mon tas est au sol ! Départ pour le réveil musculaire avec au programme 2H de « punto power plate » piste version tôle ondulée ! En chemin, lamas, ânes, guanacos et renards se promènent en bord de piste et certains font même copain, copain ! 130 km et juste croisé deux camions mais deux de trop au vue de la poussière générée ! On quitte la piste principale pour se rendre dans un village minuscule ! Cette échappée nous permet de rencontrer les trois chiens, les deux jeunes lamas, les moutons et la femme qui y habitent à l’année ! Les enfants de cette dame et trois autres familles regagnent ce village pour le weekend ! Retour dans le power plate et halte aux salines pour une petite marche sur les croutes de sel ! Bonne surprise la route pour Purmamarka est goudronnée.  A peine nous quittons le salar grande qu’apparait un restaurant (hangar de briques dont plusieurs tables sont disposées à l’extérieur) dans ce lieu improbable perché sur la montagne ! (autant de chance qu’avec le saucisson d’avant-hier !) Une halte s’impose ! Les soixante derniers kilomètres vont finalement défilés tranquillement et les 99 virages annoncés pour descendre de deux mille mètres vont se négocier en mode tranquille ! En approche de Purmamarca, la magie des couleurs qui donnent l’âge des différentes roches (exemple : rouge c’est 80 millions d’années !) s’opère dans nos regards ! Voilà le village, la chaleur est de retour ainsi que la végétation ! Comme quoi deux mille mètres de moins ça vous change l’atmosphère ! Purmamarca est un village charmant et la chasse à l’hébergement est facilitée par la multitude de propositions ! Nous sommes en période creuse et ce soir c’est donc une chambre luxe à un prix raisonnable qui sera notre maison du jour ! Une promenade dans la montagne, un œil sur l’artisanat local et un bon dîner pour clôre cette excellente journée ! Avant le restaurant, je fais une halte à la banque, je compose le code, formule la demande et avec Chantal on entend « cric, cric, cric » ! Super cela fonctionne ! Un ticket sort puis rien ! Si ! une information sur le terminal : Carte conservée ! Super ! Pas d’internet en service au village ! Du coup pas d’informations complémentaires ! Bon notre sympathique hôtelier me prête son téléphone pour que je puisse contacter le service des cartes avalées ! Super ma carte ne me sera pas restituée, le message interne précise qu’elle doit être détruite !!! A suivre…

Ce matin après une excellente nuit de récupération ! L’internet semble de retour au village ! la connexion est très lente mais permet d’ouvrir ma boite mail ! Message de la banque : Bonjour Mme LEMASSON , J’ espère que vous allez bien ; Notre cellule Sécurité, a pris l’initiative d’ opposer votre carte bancaire Premier pour cause de fraude; Pouvez- vous nous communiquer une adresse pour  l’ envoi de votre nouvelle carte bleue ; ceci; pour , dans les deux semaines à venir. Nous sommes désolés pour le désagrément occasionné. Cordialement

A priori cette bonne nouvelle semble atteindre ma MasterCard avec laquelle je ne peux même pas payer cinq euros sur internet ! J’attends ; j’espère une bonne nouvelle de la banque comme quoi celle-ci est sauvée ! En attendant, je profite d’un débit plus rapide de l’internet pour vous transmettre ce message ! Il est temps pour nous de poursuivre notre aventure dans cette magnifique province de Juyjuy (prononcé par les locaux couyecouye ou rouyerouye (normal)!). Excellente fin de journée à tous ! Bizh

Images liées:

3 thoughts on “SAN ANTONIO – SALINAS – PURMAMARCA

  1. Ces paysages sont vraiment étonnants !!
    Bisessssssss à vous 3 !!
    lolotte et Fnackouné 1er Roi de la Fnackounie !!

  2. Merci pour ces photos de paysages desertiques,de Ces montagnes colorees .merci a isabelle de Si bien nous decrire votre aventure. bises a vous 3 .

Comments are closed.