Sepilok Orangs-outans

Spread the love

Bonjour Bornéo, à peine débarquées nous voilà propulsées dans la jungle pour parcourir les différentes passerelles de notre Lodge. La pluie nous accompagne mais c’est l’occasion de sortir les ponchos qui occupaient jusqu’à lors inutilement une grande place dans nos petits sacs. Hop direction le déjeuner et en avant pour le sanctuaire des orangs outans à moins d’1km de notre hébergement. Là nous constatons que hormis les deux entrées de parcs, celle des singes et l’autre des ours nous sommes à bout de brousse. Déjà pas de questions à se poser pour savoir où déjeuner et dîner. Seule une micro épicerie reste ouverte pour les locaux encore plus enfoncés que nous dans la jungle. Nous voilà sur site, première escale pour ces grands singes qui partagent 96,4 % de leur gènes avec les humains. Nous pénétrons le sanctuaire la tête en l’air, les cris rauque d’un singe semble émaner d’un arbre au loin. Œil de lynx, c’est moi, l’aperçoit. OK ma photo n’est pas probante, c’est le cercle vert. Nous poursuivons religieusement notre progression sur la passerelle et stop on ne passe plus ! Ben ? Et oui nous sommes déjà au niveau de la passerelle de nourrissage et il nous faut patienter 30 minutes. Toujours optimiste nous scrutons l’horizon à l’affût d’une branche ou d’une feuille qui bougent. Et non, rien ne se passe. Un gars arrive et déverse un sceau entier de fruits et de feuilles de légumes sur la table géante. Nous nous imaginons que la scène de l’île aux singes va se réitérer et que des dizaines d’orangs outans vont apparaître. Et non, juste papi, l’air nonchalant, va venir s’installer et délicatement choisir ses fruits. Depuis une jeune du parc m’a précisé qu’ils n’aimaient pas la pluie et préféraient se terrer dans la forêt. Bon, nous sommes restées observer papi avec l’écureuil qui timidement est venu se servir puis bien plus tard les autres singes goulus se sont jetés sur les bananes visiblement pas au goût de papi. Je le vois s’éclipser, vite je passe le portillon avant le garde qui va me suivre avec un bâton pour me faire reculer à l’approche de papi qui loin de crapahuter se contente de de se déplacer sur la rambarde de la passerelle. Voilà notre première après midi animalière s’achève non pas en mode piscine mais marche à pied au son des oiseaux et aux cris des petites grenouilles. Notre aventure va s’arrêter avec un chien non conciliant nous a incitées à retourner au lodge pour une petite bière. Demain ce sera les ours à colliers et les singes à gros nez endémiques de Bornéo. Espérons que la chance sera avec nous ! Excellente journée à tous

Images liées:

2 thoughts on “Sepilok Orangs-outans

  1. Sont impressionnantes ces p’tites bêtes
    Elles préfèrent manger des fruits et légumes plutôt que les Isa ou Martine mais attention avec les ours !
    Vous êtes super sur la photo toutes les deux
    J’espére pour vous que la pluie va s’arrêter
    Ici moins 1 degré ce matin
    Bonjour aux nounours à collier ☀️
    Bonne journée et gros bisous

Comments are closed.