Tiwanaku – Le temple du soleil

Spread the love

Ponce4h du mat, on a tous (Luis, Martine et moi) des frissons de froid (-4) et attendons le passage de notre minibus avec impatience et bonheur de pouvoir assister à cet événement! (Le 21 juin les Aymaras ainsi que d’autres communautés (en fait, ils ont invité tous les voisins !) vont célébrer le solstice d’hiver austral et la nouvelle année qui marque la fin de l’activité agricole et du coup le repos de la Pachamama. La plus grande des cérémonies va se passer où nous allons puisque Tiwanaku est considéré comme la cité historique de la divinité solaire. 4h20 rien ?! Puis arrive en courant une bolivienne qui nous cherche partout ! Ok nous sommes en bas de l’escalier et le rendez-vous est en haut ! Bon au pas de course nous gravissons les marches, histoire de se rappeler de l’altitude ! Voilà cette fois on part ! En bonnes dernières nous gagnons les places strapontin. (pas idéal pour tenter de finir la nuit pendant les deux heures de transport sans pouvoir observer le paysage dû à l’obscurité!) 6h15, nous sommes en approche du site quand soudain des sirènes nous obligent à nous garer, c’est le cortège présidentiel qui se rend sur site ! Surprise qu’Evo Morales n’arrive pas en hélicoptère ? Nous aurons la réponse plus tard ! En fait il a envoyé le vice-président ! 6h30, notre trufi tente de pénétrer sur le site blindé de camions et bus en tout genre ! Allez vite, nous profitons de la connaissance du lieu de notre guide pour se frayer un chemin parmi les gens, présents depuis la veille, titubant et glacés, qui arborent des visages et des regards de lendemain de défaite ! A la vue du spectacle et de tous ce que nous verrons au cours de la journée, on se dit que les Bretons en fête sont finalement des rigolos ! Nous sommes voici en vue du feu de bois ; enfin moi qui me suis faufilée pour m’apercevoir que, même au premier rang, ce rituel est difficile à observer avec les VIP qui sont placés entre les protagonistes et le peuple (oui nous ne sommes pas que des touristes présents sur le terreplein !). Face au feu les personnalités Aymaras invoquent le  dieu Willikia (qui préside aux phénomènes de terre, d’eau et d’air) pour attirer ses bonnes grâces. Les offrandes doivent commencer, mais je ne vois rien ! En revanche les sacrifices de lamas n’auront pas lieu suite à l’intervention de la ligue de protection des animaux, à chacun sa Brigitte Bardot (Quand on sait qu’au même moment ont lieu des sacrifices humains ! Cela donne à réfléchir !). Ah, ah oua… le soleil commence à poindre (il sort d’une montagne précise et sa trajectoire traverse la porte du temple de Kalasasaya et illumine Ponce (voir photo de Ponce)) ! Ce doit être sublime mais là encore ce spectacle est réservé aux « prêtes » de la cérémonie ! En revanche à mesure de l’apparition du soleil, toutes les mains se lèvent pour recevoir l’énergie cosmique ! Beau moment ! Le soleil présent, tout le monde s’embrasse et se souhaite la bonne année ! A partir de ce moment, on peut enfin accéder à Ponce ! Mais avant (bien choisie, notre agence !) nous dégustons une spécialité « té con té » ! (il s’agit de thé peut être mais surtout bien aromatisé au rhum, parfait pour le froid !). Direction la visite guidé du temple (qu’Hergé a reproduit dans Tintin et le temple du Soleil) puis le petit déjeuner ! A présent nous allons assister au défilé « des voisins » tous habillés dans leurs tenues traditionnelles, le public est déjà un spectacle à lui tout seul ! Couleurs des tenues et des comportements ! Entre les rescapés de la veille au soir qui poursuivent une forte consommation d’alcool, les règlements de compte à coup de bastonnade des femmes envers leur époux, les vendeurs et les anciens venus admirer le défilé, c’est un régal ! Je pars demander à un groupe à quoi sert l’espèce de tube décoré qu’ils ont sur le dos (femmes et hommes), hé bien c’est pour donner des coups ! Aux bétails normalement ! Du coup je me suis retrouvée à être le jouet des femmes qui cherchaient à me trouver un mari pour que je reste en Bolivie ! En même temps j’ai dû mâcher de la coca (je ne suis pas fan cela anesthésie la joue de hamster et donne l’impression de sortir de chez le dentiste ! Enfin ce dernier me voit une fois tous les dix ans alors là j’ai pris de l’avance ! C’est ça quand on a de bonnes dents !) et dégusté leur coca-cola arrangé (là rien à dire !)! Un bon moment et ah commence le défilé ! Hasta luego à mon équipe du village voisin et je retrouve les autres pour prendre mes photos. Chaque danse est rythmée par une fanfare propre à chaque village. (Amusant de voir un groupe s’impatienter pendant qu’un autre a réussi à faire danser la tribune ! Personnalité et maires !). Notre guide nous appelle pour que nous puissions visiter les musées avant le déjeuner ! Il reste deux villages à passer dont un muni d’un groupe joueur de flûtes de pan ! Moi je reste là et j’attends, je vous retrouve au musée ! Que nenni ! Un guide particulier et mon pote argentin vont rester avec moi et les autres vont nous attendre pendant plus de dix minutes avant de se rendre au musée (je ne savais pas !). Ah les flûtes commencent ! Nul ! Bon vite direction le musée ! En chemin, le danger vient des personnes qui tombées des mouches attaquées, recouvrent en grande partie les routes ! Sur site, nous bénéficions d’une visite pour deux et rejoignons les autres ! Les céramiques et statues réalisées à différentes période (Avant et après JC) et leurs différentes représentations sculptées sont juste splendides ! Photos interdites dans les musés, mais j’en ai fait juste une petite discrètement du « Bennett » nom du découvreur du monolithe qui représente la Pachamama ! Pour finir cette découverte du village de Tiwanaku nous parcourons le marché artisanal et là je trouve la flute de pan que je cherchais ! Bon pas encore gagné pour moi de sortir un son correct ! Mais, j’y crois ! Martine a essayé et semble plus douée pour souffler alors du coup je suis retournée en chercher une autre et la commerçante m’a offert une amulette porte bonheur (parce que j’ai une tête sympa !) (N.C. avec la nouvelle couleur , on craque tous !!!)  A suivre.. A présent nous réinvestissons le minibus et profitons du départ d’Eva et de son copain (Eva connue à Torotoro et retrouvée ici !) pour récupérer deux vrais sièges ! Une halte sur un point de vue panoramique investi par plusieurs communautés pour leur piquenique du jour ! Ambiance assurée et c’est là que nous avons confirmé leur suprématie festive et alcoolique sur le Breton ! Nous étions tous conviés à partager ce moment avec les différents groupes mais une chance pour notre « sobriété ! » le minibus ne pouvait pas nous attendre ! Ceci dit c’est à l’heure raisonnable de l’apéro que nous avons regagné La Paz ! Une soirée avec nos petits suisses et encore une fois nos estomacs (surtout celui de Roman et le mien) nous ont conduits dans un restaurant excellent pour nos papilles mais légèrement hors budget ! La ville à ce niveau ce n’est pas bon pour moi ! Enfin un bon steak de lama ne peut pas faire de mal ! J’ai bien lu les demandes de photos ! Si tout va bien demain vous me verrez en Spiderman ! Hé oui ! Mais non Françoise, ce n’est pas une tenue de catch !

Bizh à tous

Point chien : je vous ai mis quelques échantillons de la mode canine ! On apprécie le modèle avec bonnet à oreilles !

Images liées:

3 thoughts on “Tiwanaku – Le temple du soleil

  1. Moi le jour du solstice, j’ai assisté au lever du soleil dans les alignements de Carnac…. On a l’exotisme qu’on peut!!! En plus d’avoir à supporter le froid, j’ai été déçus que les pierres ne soient pas aussi dans l’axe du levant que je l’aurais voulu…
    J’adore votre amérique du sud!!

  2. Hej les Filles !
    grosses Bisessssss de Lolotte et Fnackouné 1er roi de la Fnackounie !!

  3. Je vais essayer d implanter le pachamamachin en gIronde ça a l air de vouloir drainer du touriste Votre trUc
    Pour la musique je compte sur votre Pipo et sur l amulette pour éviter le bouillon

Comments are closed.