Aguateca et le cratère Azul

Spread the love

Pas de temps à perdre, 7h15, Leonel est déjà à la porte de l’hôtel alors que mon café n’est pas fini. Le temps d’acheter un encas de poulet frites pour plus tard et nous commençons notre descente sur le rio de la passion vers Aguatica. 1h30 de navigation est nécessaire pour atteindre la lagune de Petexbatúm et son site Maya perdu dans la jungle. Il se trouve au sommet d’un bluff calcaire de 90 mètres de hauteur, créant une position hautement défendable. Cet escarpement abrupt surplombe la lagune et n’est accessible que par bateau. Il y a un vaste système de murs défensifs qui entourent la ville et en son centre, on trouve le groupe Palace, qui était probablement un complexe résidentiel royal, et la place principale. La ville a été complètement abandonnée vers 830 après JC mais aujourd’hui nous partons en mode Indiana Jones version débutantes à sa découverte. Leonel garde la lancha pendant que l’on se lance sur les sentiers en chaussures légères à trou et short. Je dois dire que pour faire face aux moustiques de la jungle et aux fourmis qui mordent, l’équipement n’était pas approprié. D’autant que nous ignorions qu’il nous fallait grimper pour atteindre le mirador mais surtout descendre dans des failles très escarpées avec ma jambe gauche toujours raide pour les descentes. Cela a dû amuser les singes hurleurs qui nous ont tenu compagnie pendant nos deux heures de déambulatoire entre vestiges et nature. Globalement nous nous en sommes très bien sortie et le répulsif à moustiques a bien fonctionné. Et si je n’avais pas eu l’idée de m’arrêter faire pipi au pied d’une fourmilière cela aurait été encore mieux… Nous retrouvons Leonel et en avant toute. Une escale au village pour faire le plein d’essence et un nouveau plein de vivres et direction cette fois le Cratère Bleu qui est l’une des sources de l’Arroyo qui alimente le Río La Pasión. El crater azul et l’Arroyo, avec leurs eaux cristallines, sont une pure merveille. La végétation subaquatique est visible grâce à la clarté de l’eau et crée un magnifique jardin sous-marin. Le cratère a une profondeur au centre de 5 à 7 mètres environ. Ces six heures de lancha en compagnie de notre jeune Leonel de 21 ans et déjà marié à une femme de deux ans son aînée fut un vrai bonheur. En tout cas nous avons œuvré pour les droits de la femme car, quand il m’a dit qu’il refusait à sa femme l’autorisation de travailler, j’ai eu un peu de mal. Mais en le projetant vers l’avenir avec la nécessité d’avoir plus d’argent pour l’éducation de leurs futurs enfants tellement l’école gratuite semble inefficace, il m’a dit qu’il allait lui dire oui. Je pense que je vais lui envoyer un texto pour vérifier dans les jours qui viennent. Le poids des traditions ce n’est pas rien et du haut de ses 21 ans déjà chargé de famille cela semble encore plus lourd.
Retour à l’hôtel une petite douche, un brin de causette avec notre rigolo de l’hôtel et c’est déjà l’heure du dîner. Demain c’est un programme administratif pour la carte bancaire de Martine et un changement de décor qui nous attend. Nous appréhendons déjà le bus bondé avec les 35 degrés de l’atmosphère. Mais non, on ne va pas se plaindre. Mais après une journée comme aujourd’hui où, mis à part deux autres touristes français accompagnés de leur guide que nous avons croisés sur notre fin de visite de Aguatica et une famille d’un village venue se baigner dans les lagons en arrivant par la route, nous n’avons vu personne d’autres que les habitants des rives de la rivière. Et encore et toujours les mêmes scènes de vie. Les hommes à la pêche à côté des femmes qui lavent le linge et des enfants qui se baignent. C’est beau c’est chouette mais c’est avec du détergent…
Excellente journée à tous

5 réflexions sur « Aguateca et le cratère Azul »

  1. Hola !
    Super sympa, la journée !
    Bon courage pour demain pour vos papiers….souhaitons que votre banquier breton saura gérer la crise !
    Bisous,

  2. Vous partez toujours aux aurores pas étonnant que les tenues n’étaient pas adéquates pour les grimpettes ! C’est vrai que quand il fait chaud les journées commencent de bonne heure quand il fait encore un peu “frais” !
    C’est un appareil photo qui peut prendre des photos sans l’eau ??? Je t’ai reconnue même avec ton masque et ton tuba Isabelle (je n’aimerais pas avoir les poissons qui me frôlent comme ça 🙁 )
    J’adore la vidéo <3
    Bonne journée, c'est jeudi je devrais passer au Garlouët ! 🙂 Bisous à vous deux

    1. J’ai mis un boîtier étanche sur mon téléphone je n’avais pas encore osé tester mais ça fonctionne’ Gros bisous

  3. Tu étais aussi avec les poissons Martine… Ceux sont des gentils ? bouhhh… ça me fait peur ces bêtes, comme les araignées !

Les commentaires sont fermés.