Arrivées À Sayaxché

Spread the love

Nous quittons à regret notre cabane de luxe après un dernier tour de jardin. Tuktuk direction le palais de justice et nous voilà face à un bureau blanc où un homme est en train de laver les carreaux. Est-ce lui notre interlocuteur ? Plus rien ne nous étonne depuis la douane tenue par une mère de famille en cuisine à côté du bureau « officiel ». Et non le préposé à la justice est à l’intérieur. C’est magique, il est en possession de notre papier ; mais non c’était trop beau, après lecture du document la policière d’hier soir s’est trompé de date. Un coup de fil au poste de police et nous attendons la nouvelle copie. Un peu, beaucoup et je demande combien de temps cela va prendre. Un moment, ok je mime le moment et le préposé finit par me répondre qu’il attend que la patrouille rentre pour livrer. Il fallait le dire avant, hop en tuktuk et nous récupérons nous même le nouveau document des mains de la policière d’hier. Voilà le tampon officiel est apposé et nous pouvons partir. La place des départs pour Sayaxché est juste en face. Nous grimpons dans le petit bus prêt à partir cela signifie que nous gagnons les strapontins ! Mais non ce n’est pas plein… il va falloir en plus le partager ! Ma voisine de siège ne parle pas espagnol, pas pratique pour communiquer. Et son bambin passe son temps sous le tee-shirt pour téter et l’autre à me regarder comme une bête curieuse. Bon je lui ai offert mes petits biscuits, il en a mis partout mais nous avons fait amis. Comme ça même en tétant il jouait à cache cache par les trous du tee-shirt de sa mère. 2 heures et demie plus tard nous descendons avec plaisir de ce bus au niveau du port de Sayaxché. Il est trop tard pour envisager un départ en lancha mais c’est le moment de négocier les prix avec Leonel, un jeune sympa. Il ne lâche pas grand-chose mais je le réserve pour la journée complète de demain. Logiquement on va se régaler avec un périple de compétition en lancha au cœur de la jungle tropicale. Leonel nous conseille un hôtel où nous sommes accueillies à bras ouvert par la patronne et un jeune charmant qui rit tout le temps. Basse saison oblige ici aussi l’hôtel est en travaux, du coup sur la piscine flotte de la poussière de plâtre mais cela ne gêne en aucun cas notre besoin urgent de se rafraîchir. Plus de 32 degrés et visiblement la nuit cela perdure. Nos sweatshirts vont devenir encombrants. Un tour du patelin avec quelques photos pour vous montrer à quoi ressemblent tous les villages que nous traversons et qui ne possèdent pas de centre historique. Un bon dîner dans un petit restaurant du coin en extérieur et au lit. Car finalement cette petite journée tranquille s’avère épuisante. Mais c’est un vrai bonheur de déambuler dans ces rues où tout le monde vous salue ou s’arrête pour vous faire un brin de causette. Visiblement nous sommes les seules touristes étrangères du coin.
Excellente journée à tous

2 réflexions sur « Arrivées À Sayaxché »

  1. Mince Martine pour l’arnaque 🙁 Il devait être doué car vous n’êtes pas novices à l’étranger…
    Vous appréciez les gens et la bonne bouffe c’est déjà ça !
    C’est quoi “lancha” ? un véhicule ?
    Bonne journée et gros bisous

Les commentaires sont fermés.