Ban Giam

Spread the love

8H pétante le moteur démarre, le paysage de montagne nous conduit à présent le long de la rivière Know Que d’un vert éclatant mais malheureusement signe d’une pollution due aux produits déversés par les chercheurs d’or ! Cette rivière qui regorgeait de poissons et bénéficiait d’un volume d’eau suffisant pour irriguer les rizières est également presque asséchée par la construction d’un barrage électrique ! Hé oui le modernisme commence par provoquer d’énormes dégâts sur l’équilibre de vie des habitants avant de leur offrir une vie meilleure ??? De village en village notre connaissance du mode de vie des différentes minorités et des Hmongs largement majoritaire s’étoffe. Du style de fabrication des habitations au système communautaire de l’organisation de la vie des villages en passant par la répartition des tâches. Désolée de ne pas vous en faire part mais pour ça je devrais renoncer à la totalité de mes soirées ! Et il faut bien en conserver pour avoir des choses à raconter à notre retour !

Alors que nous marchions en montagne, nous avons croisé un groupe de motards australiens d’une soixantaine d’années et là nous avons assisté à une page d’histoire très émouvante ! La rencontre de notre commandant 2 étoiles Jean Paul Tin avec un capitaine australien ayant servi sous le commandement américain ! Ces deux hommes se sont trouvés sur les mêmes champs de bataille en tant qu’ennemis et ce sont les larmes dans les yeux qu’ils se sont pris dans les bras ! Cet élan de fraternité a ému l’ensemble des observateurs dont nous faisions partie tant leurs regards en disait long sur cette « putain » de guerre qu’aucun des deux n’a souhaité ! Notre périple s’est poursuivi sans oublier les pauses « casse croute » Hummm !!! A présent nous sommes à Bao Lac dans un hôtel plutôt confortable ! Seul hic, les draps étaient déjà consommés ! Echaudées, le repérage a eu lieu avant le coucher ! Nous sommes donc descendues pour demander un changement de literie, c’est avec un grand sourire que deux jeunes garçons sont arrivés pour changer les draps ! Et là nous avons compris le fonctionnement ! L’un des deux, plumeau à la main, commençait à épousseter le drap sale ! « Excellent ! » Bon gentiment nous avons commencé à retirer le drap du dessous en faisant signe que l’on en préférait un non usagé ! C’est donc dans des draps propres que nous dormirons ce soir ! L’hôtel est quasi neuf mais visiblement le personnel aussi ! Notre blessée d’hier conserve les courbatures en souvenir et moi je franchis le pas je passe aux antibios ! Ce soir nous allons encore profiter de cette soirée pour découvrir de nouveaux plats ! Et Gagner à la belote !

Bonne fin de journée à tous !

Soirée passée et missions accomplies ! En effet des nouveautés au menu avec des choux farcis, des frites de patates douces et des beignets de ??? Très bon, sans oublier le traditionnel bœuf sauté, le riz, les légumes et les nems ! Encore une fois on ne se couche pas la faim au ventre ! Belotes gagnées ! Bravo nous !

Message toujours pas envoyé, l’ordinateur de l’hôtel étant occupé avec jean Paul Tin et le réceptionniste ! Le mien accepte de trier les photos et me laisse écrire les messages ! Sympa en revanche la seule vue d’internet le bloque pour la nuit ! Vive la clé USB !

Images liées:

1 thought on “Ban Giam

  1. Coucou les drôles de dames, ProFite de tes soirées isa, mais n oubli Rien de tout ce que tu manges , on te garde en cuisine à ton rEtour (apéro compris bien sur). Toutes tes descriptions sentent bon jusqu iCi
    Bises à toutes les 4 une petite pensée pour Michèle et ses contusions

Comments are closed.