Blue hole et pélicans

Spread the love

Réveil juste après le soleil histoire de profiter directement des bleus éclatants à présent que le vent s’est calmé. Petit déjeuner dans ce décor paradisiaque et hop en vélo jusqu’à notre point de rendez-vous. Là nous rencontrons Marie Noëlle et deux charmantes coronavirus qui se font passer pour des japonaises. Une voiturette taxi passe nous prendre et direction l’aéroport. Daniel, le mari de Marie Noëlle qui reste à terre va gentiment filmer le décollage avec un super commentaire qui ne ressort malheureusement pas dans la vidéo. Et voilà c’est parti pour une heure de régal pour les yeux. Tim notre pilote prend soin de pencher l’avion afin que nous puissions profiter au mieux de ce cénote perdu dans la mer. On se croyait déjà à bout de brousse mais certaines îles montrent que nous pouvons nous perdre encore plus loin. Une des îles appartient à Leonardo Di Caprio qui pensait y construire un hôtel de luxe mais une chance pour la nature les pêcheurs s’opposent au projet. Retour chez nous, baignade et nous partons déjeuner au village un savoureux curry coco aux crevettes. L’appel du ponton se fait ressentir alors bronzage et baignade occuperont le reste de l’après-midi avant de rejoindre notre café coucher du soleil avec apéro, pélicans et frégates. Hop, piña colada pour Martine et banane colada pour moi, vous savez quoi ? On n’est pas mal ! Je regrette déjà de ne pas rester une journée de plus mais de nouveaux beaux paysages nous attendent. Demain nous changeons de lieu et de cabane mais sous la pluie cette fois. Bah avec 30 degrés nous devrions supporter et en plus non seulement cela va reposer la peau du soleil mais en plus cela nous donnera une impression de solidarité avec les bretons…et les autres. Pas trop de blabla aujourd’hui juste des images…
Le blue hole est un trou quasiment circulaire, d’un diamètre de plus de 300 mètres et d’une profondeur mesurée de 124 mètres. À l’origine de sa formation, pendant la dernière période glaciaire lorsque les niveaux de mer étaient beaucoup plus bas, c’était une grotte calcaire. Lorsque le niveau de l’océan s’est élevé, les cavités souterraines ont été inondées, et le toit de cette grotte s’est effondré créant ainsi un cénote. Il fait partie du Récif Lighthouse et il est protégé au sein de la barrière de corail du Belize.
Excellente journée à tous

Le blue hole en filmhttps://youtu.be/9gsrJnScHaw

Images liées:

1 thought on “Blue hole et pélicans

  1. Hola !
    Vous auriez pu voir de riches plongeurs en survolant ce célèbre Blue Hole, il est très recherché !
    Pauvre Léonardo, lui qui voulait faire un éco-lodge comme son pote Coppola….
    Le bélizien est généreux : quand on voit la taille des plats et des cocktails, pas de doute là-dessus ! Isa je te comprends, j’aurais aussi envisagé de prolonger l’escale;
    Bisous,

Comments are closed.