Carnaval de Barranquilla 10 février 2018

Spread the love

Ce matin réveil tranquille pas de surprise l’endroit est calme mais cela ne va pas durer. Le départ est prévu pour 11H soit vers midi et demi probablement. On a compris l’heure Caribéenne. Petit à petit notre dortoir se transforme en fourmilière entre les retouches de costumes et les maquillages ça bosse. Moi, je me refugie â la cuisine pour enquiller les cafés, une petite fatigue peut être ?
C’est pas grave on va se poser dans un coin et regarder le spectacle du défilé tout à l’heure. Ah, Lili et Cristina se déclarent forfait pour cet après midi, dommage. Oui Dalfre, on est là ! Et le voilà avec des accessoires pour nous et un ordre de passage au maquillage. Tu as raison Jacqueline, c’est nouveau et imprévisible, nous allons défiler avec l’équipe. Bon alors à l’essayage, Dalfre donne des indications à la maquilleuse et c’est parti. En effet nous montons dans un grand taxi vers midi et demi, tout le monde ne rentre pas, nous partons en premier avec les ailes des oiseaux sur le toit. Oh lala elles commencent à batifoler routes seules. Le chauffeur s’arrête, regarde et déclare faire demi-tour. Nous revoilà presque au point de départ et piétons. Bon les autres nous rejoignent et pendant que Dalfre gère la crise, on en profite pour déjeuner. C’est un grand bus rien que pour nous qui va nous accompagner et revenir nous récupérer. Super, l’ambiance bat déjà son plein et bouteilles de rhum, whisky et aguardiente commencent à tourner. Barranquilla nous voilà !
Il est plus de 14h et les premiers groupes sont déjà en train de circuler depuis une heure. Je me dépêche pour remonter la file d’attente histoire d’en photographier quelques uns. Retour avec l’équipe, les oiseaux finalisent leur déguisement, Dalfre est superbe. Ça bouge, allez hop rumba ! L’indien est content car il est juste derrière une fille qui a les fesses à l’air. La sensation de défiler et d’être attendus par toute cette foule est bizarre mais sympa. Bon évidemment c’est l’oiseau de Dalfre qui emporte tous les suffrages et croule sous les flashs moi j’aurai droit à cet honneur à chaque fois que l’on pensera que je suis un baron, un homme quoi. Les gens disaient baron ? Moi « oui oui » et hop dans la boîte à photos Isabelle.
Près de trois heures de déambulatoire dans une avenue quasi droite dont une bonne partie au pas de course car positionnés en fin de défilé vue notre arrivée tardive.
Bilan de l’aventure : ça ne doit pas être mal aussi d’être assis sur un banc, nous, on n’a plus de jambes. Mais même si je n’ai pas vu les plus de 230 groupes, c’était à vivre. Et une chance d’être là. Retour à la calle 10 de Puerto Colombia avec une ambiance encore plus survoltée dans le bus. Petite fin de soirée assez calme dans notre dortoir. Normal nous ne sommes pas les seules chaos.
Bonne journée, je pars au lit, enfin au hamac.

Images liées:

2 thoughts on “Carnaval de Barranquilla 10 février 2018

  1. Ah la la !!! Sur qu’après une journée pareille un bon hamac est le bienvenu… J’adore ton récit Isa, j’aurai préféré un banc avec l’appareil photos…
    Je vais regarder les photos justement maintenant ! C’est super d’avoir participé au défilé et vous êtes très belles
    Gros bisous

Comments are closed.