Tilcara 2 !

Spread the love

DSC07336 (640x480)Au revoir à nos jeunes français, une série de cafés et en avant pour la visite du site de Pucara « forteresse » Indienne puis Incas, le lieu est superbe et nous donne un point de vue sur l’ensemble de la quebrada de Humahuaca ! Les constructions rénovées conçues de pierre de toutes les couleurs se confondent avec la montagne. Le genou de Martine confronté à la dimension du site confirme que l‘on peut oublier le cheval pour aujourd’hui et que nous n’avons plus qu’à trouver un endroit de pique-nique et de marche sur du plat ! Nous prenons donc la direction de Juella pour avancer le long de la rivière en partie desséchée ! Très rapidement nous avons le choix de stopper et poursuivre à pied ou de transformer notre voiture en Punto 4X4 ! Devinez ! Hé oui sglong, slong, pum, tactactac, clac … amortisseurs et cailloux volants rythment l’avancée de la voiture avec quelques haaaa, oulala, ouf des copilotes ! Les kilomètres vitesse escargot vont défiler jusqu’à un demi-tour forcé puis un passage de rivière où la Punto sans gilet de sauvetage a capitulé ! Posées du coup au milieu de nulle part, nous commençons par notre pique-nique amélioré d’une bière achetée en chemin huit kilomètres en amont dans une micro épicerie ré-ouverte pour nous ! (enfin, Chantal et moi, Martine n’en boit toujours pas !) La promenade digestive commence, Chantal tient compagnie à l’éclopée pendant que je trace devant ! Très rapidement les filles m’apparaissent comme des points minuscules puis plus rien ! Un virage de rivière s’ouvre sur un petit troupeau de chèvres et moutons accompagnés par des cavaliers et des chiens ! Superbe spectacle mais en contre-jour pour les photos ! Je m’approche et commence à vouloir photographier après avoir dit bonjour ! Un des gars me répond et très rapidement un des quatre autres se dirige vers moi, m’attrape le bras et me demande de l’argent pour les photos que j’ai loupées ! Il a le regard vide et en même temps empli d’étincelles de méchanceté ! Je ne fais pas la maline ! Mais je lui raconte que j’ai des copains qui me suivent et que l’argent est dans la voiture ! « Quelle voiture ? » (En effet elle est loin et du coup invisible comme Chantal et Martine d’ailleurs !). Il décide de m’accompagner ; je dis non parce que je veux poursuivre ma rando ! Il me lâche ; je pars dans le sens opposé, il commence à faire mine de me suivre ! Pouh j’accélère et ,en courant, disparais derrière des hautes herbes sorties de terre juste là pour moi ! Je jette un œil, rien, juste le bruit de mon cœur qui cogne , l’effort en altitude ou la peur, je ne sais pas ! Voilà, je l’aperçois, il retourne vers ses collègues ! Ouf ! Oui mais à présent il va bien falloir que je repasse devant pour prévenir les autres et retourner à a voiture ! Allez courage ! Hop j’avance au pas de course dans mes herbes ! Voilà, finies les herbes ! Bon une chance : avec le troupeau, ils grimpent sur un flanc de montagne, je prends une plus grande accélération et franchis la zone ! Il me voit et fais des grands signes tout en redescendant dans ma direction ! Au loin un 4X4, super je file vers la voiture ! J’ai une bonne marge d’avance et en profite pour ne plus m’arrêter ! C’est complètement essoufflée que je double Chantal et Martine qui étaient déjà sur le chemin du retour en leur demandant d’accélérer ! Voilà nous atteindrons la voiture avec les premières têtes de chevaux en fond d’horizon ! En avant et direction la Bodega puisque nous n’irons pas à cheval ! De retour sur Maïmara les couleurs de la montagne de la palette des peintres sont tellement magiques que nous ne regrettons pas de redoubler dans ce paysage vu avant-hier ! Une crapahute à pied au sommet du cimetière pour admirer le paysage et la punto se retransforme en 4X4 sur la piste de la Bodega ! (point cimetière, ici on voit les gens venir pique-niquer ou boire un coup sur les tombes, ils les fabriquent apparemment en famille avec les moyens du bord pour les plus démunis. Les plus chic sont recouvertes de carrelage style les restes de la cuisine ou de la salle de bain !) Nous sommes donc en voiture dans le lit de la rivière jusqu’à ce qu’un pont équivalent à deux planches se présente sous les roues de la voiture ! par sécurité, mes copilotes sont sorties pour me transmettre les indications et éviter de se retrouver éventuellement dans le trou ! Nous voilà devant la bodega à visiter la cave ! Surprises par la méthode de vinification, nous admirons cependant les vignes (syrah, malbec et cabernet) cerclées de cactus et irriguées. Gros désespoir : vues les conditions d’accès de la cave, les visites sont très rares et du coup il n’y a pas de dégustation ! Bon tant pis, nous prenons la direction de notre hébergement après une halte au village, histoire de se consoler avec notre apéro devenu classique !

Bon dimanche

Bizh à tous

Images liées:

2 thoughts on “Tilcara 2 !

  1. Belle frousse rien qu’a lire!!!!!!! L’apero a du avoir un gout de remontant….

Comments are closed.