Train vers Taiyuan 25 h

Spread the love

On grimpe dans le train, boostées par un contrôleur qui nous fait passer par la voiture précédent la nôtre. Zut nos deux couchettes sont séparées par une cloison. Je tente sans succès de faire déménager mon voisin vers le lit de Martine. Une chose est certaine je n’ai pas loupé une vocation au mime Marceau. Faisant tout de même le spectacle, chacun tentant de comprendre mon message, une chinoise nous rejoint avec ses quelques mots d’anglais. Cela suffit, ouf, gentiment mon voisin intervertit sa place avec Martine. C’est parti pour juste 1700 km jusqu’à Tai Yuan mais 25h de train. On s’installe. Je vois une assiette creuse en métal sur la table. Je me dis ce doit être un crachoir, aller hop je planque ça sous le lit. Deux heures plus tard le contrôleur arrive et semble chercher partout. Il vient chercher l’assiette qui en fait était là en guise de poubelle. Bon je le saurai pour une prochaine fois. Moi j’ai installé un sac plastique en guise de poubelle, une chance il ne l’a pas embarqué parce que vue ma consommation de kleenex il vaut mieux le conserver. Si mon état de santé continue à se dégrader comme ça, je vais finir en rapatriement sanitaire moi ! La nuit se passe plutôt confortablement, le train est équipé d’un point d’eau chaude, d’un espace lavabo et les sanitaires sont nettoyés régulièrement. Stop encore sur les préjugés de la Chine d’hier, tous nos voisins sont propres et ne crachent pas partout.
Ah, un peu de 4G, j’en profite pour étudier la température â l’arrivée. Nonnnn !!! Là semaine dernière cela affichait un super 10 degrés mais pour ce soir ce sera moins 16 ! Ça recommence !
Nous y voilà, en fait un gentil moins 10 nous accueille. Alors, repérage de taxis, là à gauche. Bon sur notre application de réservation d’hôtel, l’adresse est en chinois. Cela démarre bien, le chauffeur n’a pas l’air de connaître. Je sors ma tablette, notre seul instrument à peu près fiable avec le GPS. Il nous arrête à environ 300 mètres de notre destination. Mais, en bref, on va arpenter l’avenue à pieds dans un sens, puis dans l’autre. Héler des passants, grimper dans des entrées d’hôtel etc. avant de poser nos sacs dans une grande chambre luxe. On pourrait loger à 4 dans ce lit. Voilà un raccourci de notre quotidien pour ceux qui se demandent comment fait-on lorsqu’on ne parle pas la langue et qu’on ne comprend pas les écrits. On galère… mais on trouve !

Images liées:

1 thought on “Train vers Taiyuan 25 h

  1. Oh ! mais les trains ont l’air super en Chine… eau chaude et sanitaires nettoyés : parfait ! Et vous avez bien dormi j’espère, en tous cas vous avez eu le temps !!! Et de passer ton rhume à tes voisins Isa, faut partager tu sais !
    J’ai lu sur facebook la suite de vos aventures mais là je ne vois rien ! Pas de connexion peut-être… ?
    Bisous mes Cocottes et surtout réchauffez-vous bien… Ici aussi les températures descendent : 2° ce soir et alerte verglas pour demain matin (jusqu’à 10 h !!!)

Comments are closed.