Peryar Tiger reserve

Spread the love

5h30 je récupère notre pack de petit déjeuner, 6h le ventre plein nous sautons dans notre jeep. La température affiche un modeste 18 degrés et les blousons ne parviennent pas à nous réchauffer. Direction la réserve de tigres du Periyar, les cultures de thé réapparaissent avant de laisser place une nouvelle fois à la cardamome. Une fois dans la réserve, nous commençons la recherche des animaux avec l’autre 4×4 qui transporte Lara, une jeune anglaise qui travaille en Afghanistan avec des bretons, cela ne s’invente pas. Hormis de nombreux singes, un sanglier géant de Palawan, des écureuils malabar, du crottin frais d’éléphants et des sortes de cerfs nous avons surtout profité du paysage. Une pause pour un deuxième petit déjeuner bien copieux et nous partons avec notre guide pour une randonnée de 3h. Je devrais dire un parcours d’obstacles de troncs d’arbres entrecoupé de montées et de descentes quelques peu hasardeuses ; d’ailleurs les fesses de Corinne vont s’en souvenir un petit moment. Quand nous sortons de la forêt les petites montagnes qui nous font face sont magnifiques. Nous passons par le village d’Eddy qui nous raconte que son chien, un dogue allemand s’est fait dévorer par un léopard. Donc il y en a dans le secteur c’est comme les tigres puisqu’au passage d’un point d’eau nous avons vu des empreintes toutes fraîches d’une mère et de son petit. Mais finalement par chance (notre guide n’est pas armé) nous ne verrons personne. Après cette belle balade commencée en barque pour traverser le lac, nous poursuivons par un excellent déjeuner. Retour dans la barque en guise de digestion passive puisque l’on se laisse promener et hop en jeep en direction de la piscine. Sur le chemin du retour nous avons pu apercevoir deux éléphants mais vous n’aurez que le postérieur du deuxième en photo. Plus rapides que moi ces grosses bêtes. Encore une belle journée et il est temps de penser au dîner et à l’apéro ! Hé oui avec Corinne nous avons bu notre premier verre d’alcool hier soir. Je dois avouer que ce mojito à l’ananas ne nous a pas laissé un souvenir immuable. Comme le rhum n’a pas l’air au top, j’hésite encore à tenter le vin indien. Mais…
Excellente journée à vous

pb internet photos plus tard

Images liées: